L’agrile du frêne

Agrile du frêne : inspectez vos arbres!

L'agrile du frêne constitue un grand danger pour notre foresterie urbaine. Si vous possédez des frênes sur votre propriété, planifiez une inspection le plus rapidement possible en faisant appel aux services d'un professionnel. Ce dernier vérifiera si vos arbres peuvent être traités ou s'ils doivent être abattus. La période prévue pour traiter les frênes est du 15 juin au 31 août, alors que pour les abattre, les dates sont du 1er octobre au 15 mars.

Voici quelques suggestions pour vous guider:

  • Demandez plusieurs soumissions;
  • Concertez-vous avec vos voisins;
  • Assurez-vous que l'entrepreneur possède une assurance responsabilité;
  • Vérifiez que l'entrepreneur a les compétences requises et qu'il est membre d'une association, telle que la Société internationale d'arboriculture Québec inc. (siaq.org)

L'agrile du frêne (Agrilus planipennis) est un insecte vert-bleu métallique d'une longueur entre 7,5 et 15 mm. C'est une espèce exotique envahissante d'origine asiatique qui s'attaque à tous les types de frênes, entraînant leur mort. Ce parasite ne connaît pas de prédateur naturel au Canada suffisamment efficace pour limiter sa propagation. Ce sont les larves de l'agrile qui font de graves dommages, car elles se nourrissent du cambium sous l'écorce de l'arbre, ce qui empêche la circulation normale de la sève. Les adultes ne font que s'attaquer aux feuilles.

Lutte contre l'agrile du frêne

La Ville de Longueuil a instauré de nouvelles mesures afin de prévenir les risques de propagation de l'agrile du frêne sur son territoire, conformément aux exigences de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), et compte sur la collaboration des citoyens pour assurer leur mise en œuvre.

Des collectes spéciales de branches et de résidus verts ont été mises de l'avant par la Ville de Longueuil afin que les citoyens puissent disposer de ces matières de façon sécuritaire, dans le cadre de son plan d'action contre l'agrile du frêne.

Collectes de branches

Les branches seront recueillies lors de collectes exclusives en 2016 les mercredis le 25 mai et 9 novembre, de sorte qu'elles ne seront plus acceptées ni dans les collectes des résidus verts, ni dans les collectes régulières de déchets. Cette mesure contribue efficacement à limiter la possibilité de propagation de l'agrile du frêne.

Protéger les arbres de Longueuil

La Ville de Longueuil a traité et continuera de traiter des frênes sélectionnés de manière stratégique. Aussi, des abattages de frênes infestés ont eu lieu depuis 2012 et d'autres sont prévus dans les années à venir.

Cet insecte ravageur de la famille des coléoptères s'attaque à toutes les essences de frênes et a causé la mort de millions d'arbres depuis son arrivée sur le continent nord-américain. La forêt urbaine de Longueuil est composée de 18 % de frênes.

De plus, l'inventaire des arbres publics (toutes essences confondues) est en cours, incluant le géoréférencement et l'évaluation de la condition des frênes. Afin de freiner l'insecte, des programmes de traitements des frênes peu ou pas affectés sont déjà en cours ainsi que l'abattage des arbres trop affectés. À la suite de l'abattage, la Ville valorise le bois de frêne en conservant les troncs et certaines branches charpentières dans une optique de réutilisation.

Comment distinguer un frêne ?

FrêneLes frênes sont des arbres à grand déploiement pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur (environ 45 à 60 pieds) et pouvant vivre plus de cent ans. Les feuilles de frêne sont généralement vertes en été et jaunes en automne. Elles sont composées de 5 à 11 folioles disposées de manière opposée sur les branches. Les fruits du frêne sont des samares verdâtres allongées regroupées en grappe, souvent abondantes et parfois persistantes l'hiver. Souvent, les fruits du frêne sont attaqués par les phytoptes, des insectes microscopiques qui amènent le fruit à se transformer en une petite masse épineuse.

Feuille de frêne (peut avoir entre 5 à 11 folioles)

Tronc de frêne mature

Source : Ville de Boucherville

L'agrile du frêne à Longueuil

La Ville de Longueuil est consciente de la problématique de l'agrile et a à cœur la protection de son couvert forestier. Elle a fait preuve de vigilance en adoptant certaines pratiques :

  • Depuis 2008, la Ville de Longueuil a cessé la plantation de frêne dans tous ses aménagements.

  • Un programme de dépistage préventif a été réalisé sur le territoire de la Ville de Longueuil par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) depuis 2006. Entre 2006 et 2009, la technique de dépistage employée était l'inspection visuelle des symptômes d'infestation. À partir de 2010, l'Agence a commencé à installer des pièges aux différents endroits de la Ville afin de détecter la présence de l'agrile.

Arrivée de l'agrile du frêne à Longueuil

En septembre 2012, l'ACIA a confirmé, suite aux résultats d'analyse du laboratoire, l'infestation d'un arbre par l'agrile du frêne sur une propriété privée dans l'arrondissement du Vieux-Longueuil.

Un comité a été mis en place avec comme mandat de proposer des orientations et des actions à prendre à court et à moyen terme afin de limiter la propagation de l'agrile du frêne sur le territoire de la Ville.

Voici comment vous pouvez contribuer à la lutte contre l'agrile du frêne :

  • Ne plantez pas de frênes sur votre propriété (la plantation de frênes est maintenant interdite par la règlementation municipale).
  • Achetez et utilisez localement votre bois de chauffage (à la maison, au chalet, en camping, etc.).
  • Disposez de vos résidus de bois aux écocentres Grande Allée ou Marie-Victorin.
  • Participez aux collectes spéciales de branches.
  • Tous les citoyens de Longueuil sont invités à diversifier les essences d'arbres plantés sur leurs terrains afin d'améliorer la résilience de notre forêt urbaine.

Signes et symptômes d'infestation

Il est difficile d'identifier les signes et symptômes d'infestation par l'agrile du frêne. Pour cette raison, il est préférable de confier cette tâche à un expert qualifié, tel un arboriculteur, un ingénieur forestier ou un horticulteur. Si vous n'en connaissez pas déjà un, vous trouverez une liste d'experts à la Société Internationale d'Arboriculture-Québec inc.

Les signes spécifiques de la présence de l'agrile du frêne sont :

  • La présence de galeries en « S » sous l'écorce des frênes, parfois encombrées d'une fine sciure brunâtre (ne jamais arracher inutilement l'écorce d'un arbre);

  • La présence de minuscules trous en forme de « D » sur l'écorce des branches ou du tronc des frênes;

  • Certains signes peuvent être associés à l'agrile du frêne. Cependant, d'autres maladies ou insectes peuvent provoquer des manifestations semblables :

    • Dépérissement progressif de la cime d'un frêne pouvant se traduire par le jaunissement du feuillage, l'éclaircissement d'une branche principale ou la mortalité de branches.
    • La production massive et inhabituelle de fruits (samares).
    • Croissance de pousses adventives vigoureuses qui apparaissent soudainement sur les frênes, à des endroits inhabituels, notamment sur le tronc).
    • Fendillement vertical de l'écorce des frênes peut révéler l'existence de galeries creusées par une larve. À une étape plus avancée d'infestation, l'écorce se soulève aisément au-dessus des galeries et tombe parfois par plaque. Ne jamais arracher inutilement l'écorce d'un arbre.
    • Présence d'entailles irrégulières dans le feuillage des frênes, résultant de l'alimentation des insectes adultes.
    • Présence de pic-bois ou d'écureuils sur le tronc des frênes gravement atteints.
    • Présence d'arbres moribonds ou morts dans un peuplement de frêne.

Galeries en « S » : arbre fortement infesté
Galeries en « S » : arbre fortement infesté

Présence de minuscules trous en forme de « D » sur l'écorce des branches ou du tronc
Présence de minuscules trous en forme de « D » sur l'écorce des branches ou du tronc

Croissance de pousses adventives vigoureuses sur le tronc
Croissance de pousses adventives vigoureuses sur le tronc

Entailles irrégulières dans le feuillage des frênes
Entailles irrégulières dans le feuillage des frênes

Lois et règlements applicables à Longueuil

Réglementation fédérale

L'ACIA est l'instance responsable de mettre en place des mesures réglementaires afin de prévenir la propagation des espèces exotiques envahissantes. Lorsqu'on détecte la présence de l'agrile sur plusieurs arbres dans une nouvelle zone alors règlementée. Celle-ci devient, à partir de ce moment, assujettie à la réglementation fédérale interdisant le déplacement des produits de frêne suivants :

  • frênes entiers ou morceaux de frêne;
  • matériel de pépinière de frêne;
  • billes ou branches de frêne;
  • bois d'œuvre de frêne;
  • matériaux d'emballage en bois qui renferment du frêne;
  • bois ou écorce de frêne;
  • copeaux de bois ou d'écorce de frêne;
  • bois de chauffage de toutes les essences.

Source : Agence canadienne d'inspection des aliments

Réglementation municipale

En vertu du règlement CO-2009-578 de la Ville de Longueuil, un certificat d'autorisation est requis pour l'abattage de tout arbre (mort ou vivant). De plus, conformément au règlement CO-2015-905, l'abattage et l'élagage de frênes sont interdits entre le 15 mars et le 1er octobre, à moins que l'arbre ne présente un danger pour les personnes ou les biens. Une coupe de frêne pourra également être permise dans le cadre d'un projet de construction selon certaines modalités.

Communiquez avec la Direction de l'aménagement et de l'urbanisme pour obtenir de l'information détaillée sur les normes applicables dans votre arrondissement ou présentez-vous à un des comptoirs de service aux citoyens.

Pour obtenir un certificat d'autorisation pour l'abattage d'arbres, le requérant doit fournir les documents et renseignements suivants en 2 copies :

  • le formulaire de demande de certificat fourni par la Ville, dûment complété et signé;
  • les noms, adresse et numéro de téléphone du propriétaire de l'immeuble où se trouvent les arbres à abattre;
  • les noms, adresse et numéro de téléphone de l'entrepreneur qui effectuera les travaux, le cas échéant;
  • des photographies des arbres à abattre;
  • la localisation des arbres à abattre sur le terrain;
  • la localisation et les dimensions de tout bâtiment;
  • les raisons et objectifs de la coupe pour les arbres d'un diamètre de 5 cm et plus mesurés à 30 cm du sol;
  • la proposition de plantation d'arbres de remplacement lorsque requis par la réglementation applicable;
  • pour le cas d'arbre présentant un diamètre de 5 cm et plus mesuré à 30 cm du sol pour un terrain construit, un écrit signé par un agronome, un horticulteur, un ingénieur forestier ou tout autre professionnel jugé adéquat attestant que chaque arbre à abattre est atteint d'une maladie incurable, mort, devenu dangereux pour la santé ou la sécurité des citoyens ou qu'il constitue une nuisance ou cause des dommages à la propriété publique ou privée.

Gestion des résidus de frênes

Afin de réduire les risques de propagation de l'agrile du frêne, vous devez, selon la période de l'année, vous assurer de disposer des résidus de frêne de façon sécuritaire.

  • Du 1er octobre au 15 mars, vous pouvez déchiqueter sur place les résidus de frênes dans les 60 jours suivant l'abattage ou l'élagage de façon à obtenir des copeaux ayant une dimension d'au plus 2,5 cm sur 2 côtés. Les copeaux peuvent être conservés sur place ou disposés autrement.

    Vous pouvez aussi durant cette période apporter les branches et troncs de frênes aux écocentres Marie-Victorin et Grande Allée. Le volume des matières ne doit pas dépasser 2,5 m³ par visite, qui sont en outre limitées à 12 par année et par adresse. Notez que les entrepreneurs ne sont pas admis aux écocentres et que ce service est offert uniquement aux citoyens avec preuve de résidence. Aucun véhicule commercial n'est accepté.

  • Du 16 mars au 30 septembre, vous pouvez également conserver sur place ou disposer autrement des résidus de frênes qui ont été déchiquetés en copeaux d'une dimension d'au plus 2,5 cm sur 2 côtés.

    Les branches et les troncs d'un diamètre de plus de 20 cm et qui n'ont pas été déchiquetés devront toutefois être conservés sur place jusqu'au 1er octobre avant d'être déplacés, que ce soit vers les écocentres Grande-Allée ou Marie-Victorin, ou encore toute autre entreprise en mesure d'en disposer d'une façon conforme à la réglementation.

Quoi faire si vous pensez avoir détecté l'agrile sur un arbre d'une propriété privée ?

La Ville de Longueuil est responsable des arbres publics, c'est-à-dire de ceux qui se trouvent en bordure des rues dans les emprises publiques, dans les parcs ainsi que sur les terrains et boisés municipaux. Les citoyens sont toutefois responsables des arbres situés sur les terrains privés.

Voici les étapes à suivre si vous suspectez qu'un arbre sur votre terrain est atteint par l'agrile du frêne :

  1. Assurez-vous qu'il s'agit bien d'un frêne (voir images ci-dessus).
  2. Vérifiez que les symptômes correspondent à une infestation par l'agrile du frêne.
  3. Communiquez avec un arboriculteur ou un spécialiste du domaine de l'horticulture pour confirmer le diagnostic et pour explorer des pistes de solutions. Consultez le site de la Société Internationale d'Arboriculture-Québec inc. pour la liste des experts.
  4. Dans le cas où l'arbre n'est pas sérieusement atteint, c'est-à-dire à moins de 30 %, vous pouvez envisager de le conserver grâce à un traitement approprié. Les frais du traitement sont à la charge du propriétaire du terrain. Prenez note que plus les symptômes visuels s'approchent du 30 %, moins le traitement aura de pouvoir de contrôle.
  5. Seules des personnes qualifiées (arboriculteurs et élagueurs formés) peuvent procéder aux injections. Consultez le site Internet de la SIAQ (Société internationale d'arboriculture Québec inc.) pour obtenir tous les détails sur le produit TreeAzin™.
  6. Procédez à l'abattage durant la période prescrite dans le cas où l'arbre est sérieusement atteint et peut représenter un danger pour des personnes ou des biens, en vous assurant d'obtenir le permis nécessaire au préalable.
  7. Dans le cas où vous décidez de ne pas traiter et que le frêne semble en bonne santé, il est fort probable qu'il mourra dans les années à suivre. Vous pourriez donc planter un arbre de remplacement de manière proactive, afin qu'après l'abattage du frêne, l'arbre de remplacement ait eu le temps de s'établir et de grandir.

Quoi faire si vous pensez avoir détecté l'agrile sur un arbre public ?

  1. Notez l'adresse ou la localisation exacte de l'arbre.

  2. Prenez quelques photos, lorsque possible.

  3. Communiquez avec la Ville de Longueuil au 3-1-1.

Pour plus de renseignements :