Charte de ville-lecture

Plan d'action en matière de littératie

Lors de la première édition de la Semaine de l'alphabétisation populaire, qui s'est déroulée du 18 au 22 avril 2016, la Ville a dévoilé son Plan d'action en matière de littératie. Longueuil est fière de réitérer son engagement envers la jeunesse et les familles. Des actions concrètes s'inscrivent dans une perspective d'avenir grâce à ce plan. Rappelons que ce document a été réalisé par la Corporation de la Fête de la lecture et du livre jeunesse dans le cadre de l'entente de développement culturel du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Fête de la lecture   Entente de développement culturel

Photo (voir bas de vignette)
Plusieurs invités étaient réunis dans le cadre du dévoilement du Plan d'action en matière de littératie de la Ville, en plein cœur de la première édition de la Semaine de l'alphabétisation populaire. La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, était entourée de Michel Duchesne, maître de cérémonie, auteur de renom et scénariste de la web-série L'Écrivain public portant sur l'alphabétisation, d'élus, de partenaires et des représentants d'organismes culturels, communautaires et d'alphabétisation dans le cadre de cet événement d'envergure qui se tenait à la Bibliothèque Raymond-Lévesque.

 

Appel de projets

Les organismes, les écrivains, les artistes, les CPE et les écoles de Longueuil sont invités à soumettre leur idée de projet pouvant être rattachée à l'une des catégories proposées (alphabétisation, lecture, écriture, littérature ou média) et en lien avec le plan d'action. Un soutien financier de la Ville, dans le cadre de l'Entente de développement culturel, sera alloué pour la réalisation de ces activités, soit un maximum de 5 000 $ par projet. La date limite de réception des candidatures est le 26 août 2016.

Formulaire d'appel de projets

Semaine de l'alphabétisation populaire à Longueuil : du 18 au 22 avril 2016

Cet événement, qui en est à sa toute première édition, vise à mieux faire connaître la mission et les activités des organismes membres du Regroupement des groupes d'alphabétisation populaire du Québec (RGPAQ). C'est une occasion unique d'aller à leur rencontre et de découvrir la diversité, la richesse et la pertinence de leurs actions au sein des communautés partout au Québec. Dans le cadre de cet événement, les participants ont organisé des activités qui feront découvrir non seulement l'importance du travail accompli, mais aussi les réalisations des personnes qui relèvent le défi de se fixer des objectifs d'apprentissages pour améliorer leurs conditions de vie.

À Longueuil, cinq groupes œuvrent en alphabétisation, avec des missions et des clientèles spécifiques. Ils sont regroupés au sein de la Concertation Alphabétisation Longueuil (CAL). Les organismes membres sont Alphabétisation Iota, La Boîte à lettres de Longueuil, Centre Alpha-Sourd de la Rive-Sud, l'Écrit Tôt de Saint-Hubert, ainsi que le Fablier, une histoire de famille.

Organismes

Des statistiques sur l'alphabétisation :

  • Près de 20 % des Québécois sont analphabètes.
  • Plus de 34 % des Québécois éprouvent de grandes difficultés de lecture. Ces derniers seront souvent qualifiés d'analphabètes fonctionnels.
  • Malgré les efforts consentis au Québec depuis plusieurs décennies en matière d'éducation, une majorité de personnes âgées de 16 à 65 ans ne possèdent pas les compétences en littératie.
  • Les résultats de 2013 concernant l'évaluation internationale des compétences des adultes démontraient clairement un accroissement constant de l'écart séparant les personnes de niveau de littératie le plus élevé de ceux le plus faible.
  • Dans la population, on observe entre 2003 et 2013, une augmentation du nombre de personnes au niveau de littératie le plus élevé, de même qu'une augmentation du nombre de personnes au niveau de littératie le plus faible.
  • Cette réalité se traduit par une augmentation de 4 % des personnes de niveau 1 et 2. En 2003, 49 % des Québécois âgés entre 16 et 65 ans se situaient en dessous du niveau 3 et en 2013, ce pourcentage atteint 53 %.

La roulotte à livres : une action proposée dans le plan d'action en matière de littératie

La roulotte à livres

Un programme axé sur le plaisir de lire!

Pour un 2e été, viens rencontrer nos animatrices qui te présenteront des livres super intéressants, des romans, des bandes dessinées et des albums sur différents sujets.

Lors de ta visite, tu recevras un coupon de participation pour le tirage d'un « coin lecture » composé d'un meuble bibliothèque, d'une collection de livres, d'un tapis et d'un fauteuil confortable.

 

Énoncé de la Charte de ville-lecture

Savoir lire, c'est un plaisir sans cesse renouvelé, un univers sans limites où il devient possible de recréer le monde. Savoir lire, c'est aussi un plaisir qu'on partage en offrant le monde à un enfant. En l'amenant à s'identifier à ses héros, on facilite d'autant son intégration sociale.

Par l'écriture, l'individu peut agir sur son environnement, le transformer, l'adapter à ses besoins. L'écriture sert également la communauté, en permettant de consigner la mémoire collective autant que la mémoire individuelle et de la transmettre aux autres membres de la communauté.

Parallèlement, en permettant à l'individu de s'actualiser, en profitant de la somme immense de connaissances dont il dispose, de s'intégrer au monde du travail et de jouer pleinement son rôle de citoyen, la lecture devient une des principales clefs du développement de l'individu, de sa famille et de sa communauté.

La municipalité étant en soi un gouvernement à l'échelle humaine, dont la fonction première vise l'intégration harmonieuse de l'ensemble de ses citoyens et l'aplanissement de toutes formes d'exclusion, la présente Charte de ville-lecture s'engage à offrir à la population de Longueuil un accès complet et inconditionnel aux ressources informationnelles et culturelles favorisant le développement de la compétence de lecture chez ses citoyens.

Principes directeurs de la Charte ville-lecture

Entendu que…

  • la capacité de lire est une compétence fondamentale essentielle au développement de l'individu, de sa famille et de sa communauté;
  • le savoir-lire confère à l'individu la capacité de jouer pleinement son rôle de citoyen et de s'intégrer parfaitement à la société;
  • le plaisir, le goût et l'intérêt à la lecture se développent dès le plus jeune âge;
  • la famille est le lieu le plus propice à la découverte de la lecture et du livre;
  • les milieux de socialisation pour les enfants d'âge préscolaire, tels que les centres de la petite enfance, le milieu scolaire et le réseau des bibliothèques publiques sont sans contredit des lieux privilégiés quant à l'accès à la lecture et aux livres;
  • la compétence de lecture se développe et se maintient par le biais des activités personnelles, relationnelles, culturelles et professionnelles.

La Ville de Longueuil s'engage à mettre en œuvre les principes qui suivent :

  • reconnaître la lecture et l'alphabétisation à titre de valeurs fondamentales essentielles au développement de l'individu, de sa famille et de sa communauté;
  • assurer la continuité du développement du réseau des bibliothèques publiques en conformité avec les normes de qualité reconnues;
  • stimuler la tenue d'activités d'animation et de sensibilisation à la lecture, à l'écriture et aux livres, et ce, tant pour les enfants et leurs parents que pour l'ensemble des citoyens de la ville de Longueuil;
  • garantir, à l'ensemble de ses citoyens, l'accès aux livres et aux autres supports de l'écrit;
  • assurer la proximité et la pertinence des interventions au regard de la lecture et du livre;
  • promouvoir, soutenir et diffuser la création et la culture littéraires.