Journée plénière pour le Plan de développement durable Une nouvelle politique énergétique pour Longueuil

La journée plénière pour la préparation du Plan de développement durable de la Ville de Longueuil a connu un vif succès avec la participation de plus de 200 participants issus des milieux institutionnels, communautaires et économiques.

Dans la foulée de la création du Bureau de l'environnement et du développement durable, la démarche permettra d'outiller la Ville d'un plan de développement durable qui chapeautera tous les autres projets en élaboration ou en voie de l'être.

Politique énergétique

La mairesse a profité de la journée plénière pour annoncer l'élaboration d'une politique d'efficacité énergétique novatrice pour réduire l'empreinte écologique et générer des économies substantielles. Quatre secteurs seront visés : les bâtiments, les transports, l'éclairage public et l'eau. Dans le secteur des bâtiments, l'accent sera mis sur les arénas, responsables d'une dépense énergétique considérable. Une politique de réduction de la consommation énergétique s'appliquera à tous les nouveaux bâtiments municipaux et un programme de réfection des bâtiments existants sera mis de l'avant.

Au chapitre des transports, des mesures contre la dépendance au pétrole seront adoptées. « Déjà, il a été décidé que tous les véhicules routiers de remplacement, acquis ou loués seront hybrides. C'est la mesure la plus prometteuse et la plus faisable. Nous tirerons aussi profit du potentiel électrique québécois en ouvrant toute grande la porte au réseau de bornes électriques pour les véhicules routiers et en positionnant la région comme pôle en énergie propre », soutient la mairesse de Longueuil Une étude sera commandée pour évaluer les bénéfices économiques de la transformation de l'éclairage public vers une autre génération d'éclairage basée sur une technologie efficace.

Enfin, dans le secteur de l'eau, les usines de filtration et d'épuration, qui accaparent une part substantielle du budget d'énergie seront ciblées pour une mise à niveau par le remplacement de nouveaux équipements plus efficaces et moins énergivores.

Une équation écologique

« Cet événement était essentiel pour la prise de décisions qui vont changer le cours des choses. Mon administration met de l'avant une équation écologique qui consiste à faire des choses qui durent, sans nuire à la durée des autres choses. C'est-à-dire qu'il faut tenir compte de ce que nous empruntons pour nos besoins et ce que nous ajoutons en retour au monde dans une perspective de pérennité », a expliqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Les participants ont proposé des orientations futures en matière de développement durable autour de huit thèmes : arts et culture; développement économique et du territoire; développement social et communautaire; santé, éducation et loisir, sécurité; transport et changements climatiques; milieux naturels et parcs; eau; matières résiduelles. Ils ont identifié comme enjeux prioritaires notamment, les changements climatiques, la démographie et le financement des mesures à mettre en place. Ils ont par ailleurs souhaité plus de concertation et de communication avec les citoyens et proposé la mise en valeur de tous les atouts de la ville tels que sa géographie, son climat exceptionnel et sa main-d'œuvre.

Prochaines étapes

Le point de vue du citoyen sur le développement durable sera entendu lors de la Journée Longueuil durable, durant laquelle une série d'ateliers et de conférences seront présentés. Suivront une consultation publique à l'automne et l'élaboration du Plan de développement durable qui sera présenté au conseil de ville à la fin de l'année.

photo de la mairesse au micro