La Ville de Longueuil poursuit la lutte contre les graffitis illégaux

La Ville de Longueuil vient d'adopter son plan d'action 2013 en matière de graffitis illégaux. Il propose un ensemble de mesures concrètes pour accélérer l'enlèvement des graffitis et en prévenir l'apparition, tout en favorisant l'art urbain. De concert avec le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), la Ville mettra de l'avant une stratégie de requête, de surveillance et de cueillette de données sur les graffitis illégaux. Une brigade composée de quatre étudiants patrouilleurs sera aussi mise sur pied par le SPAL pour contrer les graffitis. L'objectif est d'agir dans les 48 heures suivant un nouveau signalement.

Encourager l'art urbain et dissuader les graffitis illégaux

Devant le succès connu l'année dernière, le plan d'action 2013 permettra de poursuivre la réalisation de fresques et de conserver deux murs d'expression légaux, au parc de la Cité et au réservoir Julien-Lord. Des boutures de vigne seront aussi distribuées gratuitement aux citoyens lors de la prochaine Journée verte de Longueuil le 27 avril prochain. Une fois plantées devant un mur, elles dissuaderont les graffiteurs d'y apposer leur griffe. De plus, un blitz de nettoyage permettra l'enlèvement des graffitis illégaux au mois de mai prochain.

Entente avec l'organisme Dose Culture

La Ville de Longueuil a conclu une entente avec l'organisme d'économie sociale Dose culture pour l'enlèvement de graffitis illégaux sur son territoire. Cette entente, assortie d'un budget de 85 000 $, comprend également un volet de reconnaissance de l'art urbain.

« Notre plan d'action 2013 s'appuie sur une étroite collaboration avec les citoyens, des écoles et des organismes du milieu. En joignant nos efforts et en nous inspirant des succès des années précédentes, nous pourrons préserver la beauté et la qualité de vie de nos quartiers », a déclaré Monique Bastien, mairesse suppléante et responsable du dossier des graffitis.

Parallèlement à l'adoption de ce plan d'action contre les graffitis et tags illégaux, la Ville de Longueuil souhaite élaborer une politique sur l'art urbain d'ici l'automne 2013 afin de donner plus de flexibilité à ce mode d'expression.