Boîtes postales communautaires : la Ville de Longueuil demande à Postes Canada la suspension immédiate de son projet

Le conseil municipal de la Ville de Longueuil a adopté aujourd'hui une résolution demandant à Postes Canada de suspendre immédiatement le projet d'implantation de boîtes postales sur son territoire. La Ville a également décidé d'examiner les moyens à sa disposition pour freiner cette initiative mise de l'avant de façon unilatérale par la Société canadienne des postes.

Dès le mois d'août 2014, la Ville de Longueuil avait fait connaître son opposition à la cessation de la livraison du courrier à domicile par voie de résolution et réclamé un moratoire à la mise en œuvre de ce projet.

« Sans consultation préalable avec le milieu municipal, Postes Canada a décidé de mettre fin à la livraison postale à domicile. Elle prive ainsi nos citoyens d'un service essentiel, particulièrement pour les aînés et les personnes à mobilité réduite. Nous avons déjà signalé les impacts négatifs de ce projet, notamment dans l'aménagement de l'espace public dans les secteurs fortement urbanisés. Postes Canada doit proposer des options acceptables pour les citoyens et répondre à leurs questions légitimes », a soutenu la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Le comité exécutif de la Ville a aussi rencontré des représentants de la Société d'État afin de souligner les problématiques créées par cette mesure. Postes Canada n'a toutefois pas donné suite à son engagement de tenir une consultation publique en bonne et due forme pour répondre aux interrogations des citoyens et prendre en considération les propositions pour l'emplacement des boîtes postales.

Une copie de la résolution adoptée par les élus du conseil de ville sera acheminée aux députés fédéraux représentants la Ville de Longueuil, de même qu'à Deepak Chopra, président-directeur général de Postes Canada et à Lisa Raitt, ministre responsable de la Société canadienne des postes.