Hommage à Michel Chartrand et à la Force ouvrière : un chantier d’art public qui avance bien

Voulant souligner la pose des premières brames de l'œuvre « Hommage à Michel Chartrand et à la Force ouvrière », la mairesse de Longueuil Caroline St-Hilaire, l'artiste-sculpteur Armand Vaillancourt et les principaux partenaires du projet se sont réunis aujourd'hui afin d'effectuer une visite du chantier dont les travaux ont été amorcés à Longueuil le 10 août dernier.

Rappelons qu'à la suite du décès de Michel Chartrand au printemps 2010, Armand Vaillancourt, sculpteur et créateur de renommée internationale, est invité à réaliser une œuvre d'art public en hommage à ce grand syndicaliste que fut Michel Chartrand. À l'automne de cette même année, la Ville de Longueuil a décidé de rendre un hommage posthume à ce citoyen de Longueuil pendant plusieurs décennies en attribuant le nom de parc Michel-Chartrand à un vaste lieu public anciennement nommé Parc régional. Quelques mois plus tard, en 2011, la mairesse Caroline St-Hilaire signait une entente avec Armand Vaillancourt afin que cette œuvre monumentale soit installée dans ce parc.

L'œuvre sera immense, imposante, colossale, captivante et fière. En effet, les travaux consistent à installer 20 brames (plaques) d'acier de 10 m (32') de hauteur, de 10 cm (4”) de large par 20 cm (8”) d'épaisseur pesant 24 tonnes chacune sur une base de béton de 20 m (64') par 16 m (52'). Cette œuvre dont le poids total avoisinera les 462 tonnes a nécessité la construction de cette base dans laquelle ont été coulés 650 mètres cubes de béton après l'installation de 160 000 livres d'acier d'armature et les ancrages.

Les travaux se poursuivent rondement depuis, l'échéancier de la construction de ce projet prévoyant la fin des travaux dans la semaine du 19 octobre 2015. La mise en place des 20 plaques d'acier que nous soulignons aujourd'hui s'est amorcée vendredi dernier.

Le sens de cette œuvre

« La Ville de Longueuil souhaitait depuis 2011 rendre un hommage important à Michel Chartrand, dont les funérailles ont eu lieu dans la cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue de Longueuil. Ériger une œuvre d'envergure dans le parc portant le nom de ce grand défenseur de la justice sociale au Québec, c'est aussi permettre aux citoyens d'admirer le génie créatif d'Armand Vaillancourt », a affirmé la mairesse Caroline St-Hilaire.

Madame St-Hilaire a également tenu à faire remarquer qu'en permettant à un artiste de renom comme Armand Vaillancourt de mettre en valeur son génie créatif dans un parc public avec un tel projet, cette œuvre est en réalité « conçue pour tous les Longueuillois et les autres citoyens du Québec qui s'y intéresseront ».

Pour Armand Vaillancourt, dont l'art est indissociable de son engagement social et politique ainsi que de son engagement à l'endroit des droits humains, cette œuvre illustre d'abord la puissance de la solidarité syndicale, la force de la mise en commun des ressources et la force ouvrière. Pour monsieur Vaillancourt, « la force ouvrière, ce sont des gens qui collaborent à la réussite d'un peuple, d'un pays en devenir. C'est nous tous! »

Pour cet artiste dont la production artistique se déploie sur plus de 60 ans, au Québec et ailleurs, cette œuvre appartiendra à tous ceux qui voudront s'y identifier.

Quant à la CSN, elle se réjouit de la réalisation d'un tel projet. « Michel Chartrand a été une figure dominante du syndicalisme québécois pendant plus de 60 ans à compter de la grève de l'amiante en 1949. Il fait partie de l'Histoire du Québec moderne » d'affirmer Jacques Létourneau, président de la CSN.

Une campagne populaire et des partenaires de tous les horizons

Le coût de construction de ce projet est évalué à un peu plus de 1,3 M$ selon les dernières estimations. Un projet de cette envergure n'aurait pu se concrétiser sans l'apport de toutes les composantes de la société québécoise. La Ville de Longueuil et la CSN ont donc lancé une campagne publique de financement en juin 2013, « Donnez à la hauteur de votre générosité », en présence de plusieurs des principaux partenaires du projet.

L'ensemble des travaux préparatoires du projet incluant diverses démarches liées à cette campagne de financement a été mené par un Comité organisateur d'une douzaine de personnes qui a tenu des rencontres de travail à diverses reprises depuis fin 2012-début 2013. Ce comité bénévole était constitué de représentants des principaux partenaires du projet, de quelques personnes ressources et de monsieur Vaillancourt.

Quelques entreprises ou organisations ont constitué le noyau principal des partenaires du projet : ArcelorMittal, Groupe AGF, ELEMA, Groupe CANAM, Red l'Agence et bien sûr, la CSN et la Ville de Longueuil. De plus, près d'une quarantaine d'autres organisations syndicales, entreprises ou institutions se sont également associées au projet en devenant elles aussi partenaires en versant un don ou en fournissant des biens ou services sous forme de gratuité. Soulignons enfin l'implication financière personnelle importante de monsieur Vaillancourt dans la réalisation de cette œuvre.

Au total, 4 sources de financement auront permis de faire de cette campagne publique de financement un succès : des entreprises syndiquées CSN et des institutions financières; des syndicats et organisations affiliées à la CSN ainsi que d'autres organisations syndicales; des travailleuses et travailleurs membres de syndicats CSN et d'autres citoyens; enfin des entreprises localisées en Montérégie.

Plus de 600 dons, individuels, de syndicats ou d'entreprises, auront ainsi contribué à la réalisation d'une œuvre qui, pour une très rare fois dans l'espace public, célèbre la solidarité et la force ouvrière.

La valeur totale de cette œuvre équivaudra à un don exceptionnel fait à la population du Québec et célébrera en Michel Chartrand un personnage plus grand que nature du Québec contemporain et une cause qu'Armand Vaillancourt défend depuis sa tendre jeunesse!

La mairesse Caroline St-Hilaire et l’artiste-sculpteur Armand Vaillancourt en compagnie des partenaires Platine du projet : Catherine Gendron du Groupe AGF, Félix Bédard de la firme d’ingénierie ELEMA, Mike Burnet du Groupe CANAM, Geoffrey Innis d’ARCELOR Mittal, Jacques Létourneau de la CSN et François Sauvé de RED l’Agence.