Maison de la culture de Longueuil: Découvrez l’univers sacré du hockey grâce à l’artiste Arthur Desmarteaux

La Maison de la culture de Longueuil est fière de présenter, du 27 mars au 18 mai, l'exposition Le temple des Glorieux d'Arthur Desmarteaux, qui met en vedette notre sport national, le hockey. Le vernissage a eu lieu le jeudi 26 mars en présence de la présidente de l'arrondissement du Vieux-Longueuil et responsable de la culture, France Dubé, de l'artiste invité, ainsi que de représentants du milieu culturel.

Une démarche artistique fertile et exubérante
De notre héros national Maurice Richard, en passant par une « version revue et corrigée » du fameux temple de la renommée, Arthur Desmarteaux évoque, tantôt avec humour, tantôt avec sarcasme, une réflexion sur les enjeux sociaux, économiques et philosophiques du hockey professionnel. Certaines œuvres du temple feront état de la violence, de la sexualité et du machisme inhérents à ce spectacle moderne.

« Très peu d'artistes ont osé poser un tel regard sur le monde du hockey comme Arthur Desmarteaux l'a fait. Mais n'est-ce pas le rôle des artistes de nous amener là où nous ne pensions pas aller? », a déclaré la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Présentée sous forme d'installations comprenant un confessionnal et un autel, l'exposition est composée de gravures, de sérigraphies et d'un vitrail. Le temple des Glorieux porte un regard surprenant sur notre culte voué au hockey. Inspiré du cinéma fantastique, des premiers jeux vidéo, de la musique indie, de la publicité, de la bande dessinée et du pop art, l'artiste nous propulse dans un univers éclaté et fantaisiste.

« J'invite les citoyens et citoyennes de Longueuil à venir visiter cette exposition originale et colorée. La démarche unique de l'artiste et la diversité des médiums utilisés permettent de découvrir sous un autre jour ce sport qui nous fait vibrer », a ajouté France Dubé, présidente de l'arrondissement du Vieux-Longueuil et responsable de la culture.

Cet artiste québécois d'envergure internationale a remporté plusieurs prix et s'est illustré dans de nombreuses expositions tant au Québec, qu'au Canada et à l'étranger. La pratique de l'artiste découle du courant artistique de la figuration libre, courant qui fait lui-même écho au néo pop. Robert Crumb, Robert Combas et Keith Haring sont quelques-uns des artistes qui l'inspirent. La plupart de ses œuvres sont maximalistes et présentent des compositions foisonnantes de détails. Arthur Desmarteaux privilégie le plaisir de créer tout en revendiquant la liberté absolue et le refus des limites qui sont essentiels à l'évolution de sa pratique.

La tenue de cette exposition est rendue possible grâce au Bureau de la culture de Longueuil et au soutien du Conseil des arts du Canada et de l'Atelier Graff.

Les citoyens amateurs de sport et d'art sont invités en grand nombre ce printemps à visiter Le temple des Glorieux d'Arthur Desmarteaux. L'entrée est libre. L'horaire des visites et autres renseignements sont disponibles à longueuil.quebec/culture et au 450 463-7181.

La présidente de l’arrondissement du Vieux-Longueuil France Dubé prenait part au vernissage en compagnie de l’artiste Arthur Desmarteaux.