Communiqué de presse

Projet Graffitis de retour en 2015

Dans le but d'empêcher l'accroissement des graffitis, la Ville de Longueuil et le SPAL ont collaboré pour le lancement du projet Graffitis en 2013. Le projet, qui est considéré un succès, est de retour pour une troisième année consécutive. Ce projet a été mis en place pour agir rapidement et vise à réduire le nombre de graffitis, ainsi qu'à procéder aux arrestations des fautifs. Les secteurs Le Moyne, Greenfield Park et Laflèche sont principalement ciblés par ce projet.

Pour garantir la réussite du projet, une équipe de patrouilleurs, patrouilleurs cyclistes, enquêteurs et cadets du SPAL est requise afin de sillonner les secteurs mentionnés.

Pour mieux gérer la situation, la compagnie d'économie sociale Dose Culture, de l'arrondissement de Saint-Hubert, prend des photos des graffitis sur le territoire du SPAL avec une tablette munie d'un système de géolocalisation. Les photos sont envoyées directement au Service de police. Avec les renseignements reçus, une analyse stratégique est effectuée et les cadets sont envoyés dans les secteurs à risque pour faire de la prévention et distribuer des pamphlets aux résidents du secteur. L'effacement des graffitis est effectué par la même compagnie d'économie sociale qui s'implique dans ce dossier depuis 3 ans.

En ce qui concerne le domaine privé, la tâche des cadets est de fournir de l'information sur le projet aux citoyens et commerçants en les rencontrant personnellement. Une brochure explicative leur est également fournie pour de plus amples renseignements.

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil tient à rappeler à la population que lors d'une arrestation, le contrevenant peut être accusé en vertu du Code criminel ou se voir remettre un constat d'infraction de 300 $ en plus des frais, pour une première infraction, pour avoir conçu un graffiti. De plus, il est interdit d'avoir en sa possession des matériaux pouvant servir à créer des graffitis, l'amende étant aussi de 300 $.

Les citoyens peuvent signaler la présence de tout graffiti en signalant le 3-1-1 pour le domaine public. Cependant s'ils désirent porter plainte pour des graffitis sur une propriété privée ils doivent composer le 9-1-1. S'ils observent quelqu'un faire des graffitis en flagrant délit, ils doivent composer immédiatement le 9-1-1 et les policiers patrouilleurs pourront intervenir rapidement.

Photo (voir bas de vignette pour détails)

Anthony Nadeau-Lanoix, Katherine Leclerc, Sylvain Stringer, Édith Duschesne, Lina Simon et Nathalie Dubé. (Les sergents Michael Tavarès, Marc-André Leclerc et le sergent-détective Adam El-Dakak ne paraissent pas sur la photo)