Souffleuse laissée en marche sans surveillance : cinq jours de suspension sans salaire pour l’employé

Le comité exécutif de la Ville de Longueuil a décidé d'imposer une sanction disciplinaire à l'employé qui avait laissé en mouvement les vis sans fin de sa souffleuse, pendant une pause, le 27 janvier dernier. Ce dernier sera suspendu sans solde pendant cinq jours, à compter de maintenant. Cette mesure peut sembler sévère, mais elle est justifiée puisque la souffleuse a été laissée en marche sans surveillance en pleine heure de pointe sur un des boulevards les plus achalandés de la ville.

« Cette sanction démontre que nous jugeons inacceptable qu'un employé laisse sans surveillance sa machinerie et compromette la sécurité de nos citoyens. La sanction imposée tient aussi compte du fait qu'une inspection indépendante a prouvé que la souffleuse ne présentait aucun problème mécanique, y compris l'embrayage des vis sans fin. Je réitère à toute la population de Longueuil que la sécurité des citoyens est une préoccupation centrale et constante pour notre administration », a expliqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

C'est un citoyen qui avait filmé la souffleuse en marche sans surveillance qui avait prévenu la mairesse de Longueuil par courriel. L'employé municipal en cause avait alors été suspendu avec salaire le temps de compléter l'enquête interne.