Communiqué de presse

Arrestation du suspect de l’agression du parc du Mont Saint-Bruno

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil confirme aujourd'hui avoir procédé à l'arrestation du suspect impliqué dans la tentative de meurtre survenue le 2 septembre au Parc national du Mont Saint-Bruno. Le suspect, Yves Roy, un homme âgé de 46 ans a été arrêté vers 18 h vendredi en fin d'après-midi par les enquêteurs du SPAL, tout près de son domicile situé à Sainte-Julie.

Yves Roy a été accusé cet après-midi au palais de justice de Longueuil de tentative de meurtre, de séquestration et de vaincre la résistance à la perpétration d'une infraction.

Lors de son interrogatoire, le suspect a fait des déclarations qui seront déposées en preuve. Nous avons de plus été en mesure au cours de notre enquête d'effectuer un prélèvement d'ADN du suspect et de le relier directement à un élément de preuve saisi sur la scène de crime.

L'enquête menée par le SPAL démontre qu'Yves Roy a agi seul. L'accusé, qui s'est rendu au Parc national du Mont Saint-Bruno avec l'intention de commettre son crime, ne connaissait pas sa victime et semble l'avoir choisie en raison de l'endroit isolé où elle se trouvait.

Après l'avoir plaquée au sol, le suspect aurait frappé la victime à de multiples reprises et a tenté de l'étrangler. Roy, qui n'était pas armé, n'a utilisé que sa supériorité physique pour commettre l'agression.

La victime, une dame très courageuse, d'une cinquantaine d'années, s'est débattue avec énergie et dans un ultime effort, a réussi à se défaire de l'emprise de Roy. Le suspect a alors pris la fuite. Des usagers du parc ayant été attirés par les cris de la victime sont alors venus lui porter assistance.

Lors de l'agression, la victime a subi des fractures aux côtes, à une cheville et a souffert de nombreuses ecchymoses. Elle récupère très bien et nous a fait part de sa grande satisfaction à la suite de l'arrestation de suspect. Elle s'est dite est impatiente de retourner courir au parc du Mont Saint-Bruno.

En cours d'enquête, le SPAL a diffusé un portrait-robot, dont la large médiatisation nous a permis de recueillir près de 450 renseignements. L'un de ces renseignements, le 204e reçu, ciblait Yves Roy. Une personne dans son entourage avait remarqué un changement dans son comportement dans les jours ayant suivi l'agression et plus particulièrement, à la suite de la diffusion du portrait-robot.

Considérant la nature du crime commis par Yves Roy, nous sommes d'avis qu'il pourrait être responsable d'autres actes similaires. Ainsi, plusieurs crimes, non résolus à ce jour, seront révisés en fonction des nouveaux éléments obtenus lors de notre enquête

Toute personne croyant reconnaitre Yves Roy et étant en mesure de le relier à d'autres événements de nature criminelle est priée d'entrer en contact avec le SPAL en composant le 450 463-7211.

Yves Roy

Le SPAL souhaite souligner que l'arrestation de l'accusé vendredi et sa comparution aujourd'hui, ont été rendues possibles en grande partie grâce à la remarquable collaboration entre la population et nos policiers qui ont travaillé sans relâche dans ce dossier afin d'identifier et arrêter le suspect.

La précieuse collaboration des médias de même que celle des abonnés des comptes Facebook et Twitter du SPAL nous ont de plus permis de diffuser à très grande échelle le portrait-robot du suspect et de partager de nombreux renseignements visant à rassurer les usagers du parc.

Nous profitons finalement de l'occasion pour rappeler que le parc national du Mont Saint-Bruno demeure un endroit très sécuritaire, fréquenté chaque année par des milliers de personnes, où aucun crime grave n'a été répertorié au cours des dernières années, mis à part ce cas isolé.