Marche, roule, bouge… vers l’école ! Un outil pour favoriser les déplacements actifs chez les jeunes longueuillois

La Ville de Longueuil, le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), les Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre et de la Montérégie-Est et la Commission scolaire Marie-Victorin ont profité de la rentrée scolaire, le 31 août à l'école Armand-Racicot, pour dévoiler une campagne de sensibilisation intitulée « Marche, roule, bouge… vers l'école ». Cette initiative du Regroupement en saines habitudes de vie de Longueuil (RSHVL) vise à sensibiliser les jeunes, leurs parents et l'ensemble de la population longueuilloise aux déplacements actifs et à inciter les élèves à se rendre à l'école à pied ou à vélo.

Cette campagne de sensibilisation s'inscrit dans le cadre du programme « À pied, à vélo, ville active » de Vélo Québec qui veut faciliter les déplacements actifs et sécuritaires dans les municipalités, notamment à proximité des écoles, afin d'améliorer la santé, l'environnement et le bien-être des citoyens.

Ainsi, au cours des derniers mois, les partenaires du RSHVL se sont mobilisés pour analyser l'environnement d'écoles primaires de Longueuil et formuler des recommandations visant, entre autres, la promotion des déplacements actifs. L'une de celles-ci était de sensibiliser et d'outiller les élèves et leurs parents. Résultat : un dépliant destiné aux élèves de 4e, 5e et 6e année et à leurs parents a été conçu pour chacune des 22 écoles concernées par le projet. Présentant un plan du secteur de l'école sur lequel sont notamment identifiés les corridors scolaires, les pistes cyclables et les brigadiers, l'enfant et ses parents peuvent choisir le meilleur trajet pour se rendre à l'école à pied ou à vélo de façon sécuritaire. Une affiche et un concours invitant les jeunes à se déplacer activement, de même que de l'information sur les sites Internet des écoles participantes complètent cette campagne de sensibilisation qui sera en vigueur du 31 août au 8 septembre afin de partir l'année scolaire du bon pied!

Rappelons que depuis plus de quarante ans, les transports actifs sont en déclin chez les jeunes et dans la population. Les statistiques sont assez révélatrices à cet effet. En 1971, environ 80 % des enfants canadiens de 7-8 ans marchaient pour se rendre à l'école.1 Une étude réalisée pour le compte de l'Institut national de santé publique du Québec démontre qu'aujourd'hui, seulement 30 % des élèves du primaire se déplacent à pied entre la maison et l'école et près de 2 % à vélo.2

Les partenaires du regroupement croient que cette campagne pourra contribuer à renverser la tendance! Ils comptent d'ailleurs poursuivre leur travail conjoint au cours des prochains mois, afin de maintenir les actions visant à encourager les déplacements actifs et sécuritaires au sein de la population.

Le Regroupement en saines habitudes de vie de Longueuil (RSHVL)

Le Regroupement en saines habitudes de vie de Longueuil (RSHVL) a été constitué en 2014 afin de promouvoir l'adoption et le maintien d'une saine alimentation et d'un mode de vie actif chez les jeunes longueuillois de 0 à 21 ans et leur famille. Ce regroupement est composé de partenaires des milieux de la santé, de l'éducation et du municipal ainsi que de Loisir et Sport Montérégie qui joue le rôle de fiduciaire. Soutenu financièrement par Québec en Forme, le RSHVL a réalisé 3 plans d'action entre 2014 et 2017 visant à favoriser des changements durables dans les milieux de vie à l'égard des saines habitudes de vie.


1 Association canadienne des loisirs et des parcs (1997). The Benefits Catalogue. Ottawa.
2 INSPQ, 2011. Sécurité des élèves du primaire lors des déplacements à pied et à vélo entre la maison et l'école au Québec

Photo (voir bas de vignette pour détails)

Sur la photo, à partir de la gauche : Dr. Julie Loslier, directrice de la santé publique de la Montérégie, Laurent-Michel Tremblay, président de la fondation de l’école Armand-Racicot et parent responsable du Trottibus, Monique Bastien, Conseillère, Benoit Laganière, commissaire à la Commission scolaire Marie-Victorin, Michel Gervais, vice-président du conseil des commissaires, deux élèves de l’école Armand-Racicot et deux parents du Trottibus, Mélanie Lacourse, directrice de l’école Armand-Racicot, et Daniel Côté, capitaine au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL)