Une nouvelle convention collective pour les policiers et les policières de Longueuil

Les membres du conseil d'agglomération de Longueuil ont approuvé aujourd'hui l'entente entre la Ville de Longueuil et la Fraternité des policiers et policières de Longueuil, établissant une nouvelle convention collective. Entérinée par les membres de la Fraternité, cette convention couvrira la période du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2022. Le conseil a également approuvé une entente relative au régime de retraite des policiers, intervenue dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal (Loi 15).

« Je suis très heureuse que nous soyons parvenus à une entente négociée avec la Fraternité des policiers et policières de Longueuil, qui respecte la capacité de payer des citoyens. Notre objectif a toujours été de trouver des solutions permettant l'amélioration du service, de son efficacité et la poursuite des orientations stratégiques que nous nous sommes données, comme agglomération, en matière de sécurité publique. Cette entente vient renforcer notre service de police, au bénéfice de tous les citoyens », a indiqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Cette entente de 7 ans permet d'éviter l'arbitrage qui aurait imposé aux parties une convention collective d'une durée de 3 ans. Elle fait également en sorte de régler la question de la restructuration du régime de retraite prévue par la Loi 15. Des hausses salariales de 2 % par année sont prévues, ainsi des ajustements de la rémunération en fonction du marché.

Mentionnons qu'en plus d'avoir obtenu pour les villes de l'agglomération l'autonomie en ce qui a trait à l'embauche et à la gestion des préposés à la réglementation, les modifications apportées à la convention collective généreront des économies récurrentes de l'ordre de 2 M$. Celles-ci proviendront principalement des modifications apportées à l'organisation du travail, qui entraîneront une plus grande agilité, notamment par l'élimination des frontières nord/sud et le réaménagement des heures de patrouilles.