Plus de 6,4 M$ investis localement pour améliorer la qualité de vie dans tous les quartiers

Lors de sa séance du 22 août, le conseil de ville de Longueuil a entériné l'octroi de plusieurs contrats totalisant près de 6 435 000$ en investissements dans l'amélioration des infrastructures et des services offerts aux citoyens et aux familles, dans tous les arrondissements.

« Longueuil poursuit sur sa lancée et est résolument tournée vers l'avenir. Les investissements que nous annonçons iront directement à l'amélioration de la qualité de vie des résidents et sont une illustration tangible de notre engagement à bâtir une ville moderne, qui place les citoyennes, les citoyens et les familles au cœur de nos préoccupations », s'est réjouie la mairesse Caroline St-Hilaire.

« Grâce à une saine gestion et à une rigoureuse planification, nous avons pu investir dans les services directs aux citoyens », a ajouté la responsable des finances, la conseillère Sylvie Parent.

Longueuil active
Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan directeur des parcs et des espaces verts, c'est plus de 1,3 M$ qui sera investi dans l'aménagement de nouvelles aires de jeu dans les parcs Empire et Gerry-Boulet, et de jeux d'eau dans le parc Saint-Charles, pour remplacer la pataugeoire, maintenant désuète. Le Conseil a également approuvé l'octroi d'un mandat de plus de 540 000$ pour la réalisation d'une piste cyclable bidirectionnelle sur le boulevard Fernand-Lafontaine, entre les boulevards Jean-Paul-Vincent et Jacques-Cartier. La construction de cette piste permettra de créer un nouveau lien fonctionnel reliant deux pistes existantes et de faciliter l'accès au parc Michel-Chartrand.

De plus, le projet de réfection de l'aréna Émile-Butch-Bouchard est bel et bien sur les rails, puisque le Conseil a approuvé l'octroi de deux contrats de services professionnels en ingénierie et en architecture, pour un montant total de 475 000$. Rappelons que le bâtiment nécessite d'importants investissements pour la mise à niveau de son système de production et de maintien de la glace, qui utilise toujours un réfrigérant dont l'utilisation, restreinte depuis 2014, sera interdite à partir de 2020, en plus d'être très énergivore. Certaines composantes, dont la toiture, sont également vétustes et feront l'objet de travaux majeurs.

Longueuil durable
La Ville réaffirme son engagement envers l'environnement et le maintien d'infrastructures vertes de qualité, avec des investissements totalisant plus de 1,3 M$. De ce montant, près de 800 000$ iront directement à la plantation de nouveaux arbres dans les parcs et en bordure de rue, dans tous les districts. Ceci contribuera à augmenter la biodiversité et à diminuer la présence d'îlots de chaleur, en plus d'améliorer la qualité de vie des citoyennes et des citoyens.

De plus, trois parcs feront l'objet de travaux au cours des prochaines semaines. De par sa localisation à l'entrée de la ville, entre le boulevard Taschereau et la rue Saint-Laurent Ouest, le parc Georges-Dor offre un potentiel important, d'autant plus que deux œuvres d'art y ont récemment été restaurées. Les travaux de réaménagement qui y seront effectués s'inscriront également dans les orientations de la vision de développement du centre-ville 2035 en tenant compte de la stratégie de mise en valeur des espaces verts et de la biodiversité sur le territoire.

Les parcs Racine et De Gentilly Est nécessitent, quant à eux, des interventions pour remettre à niveau les sentiers et revoir la capacité de drainage. Ces travaux permettront une meilleure utilisation de ces espaces verts de récréation, de détente et parfois même, de transit pour les adeptes de transports actifs des quartiers avoisinants.

Des investissements dans les infrastructures
Enfin, le Conseil a donné le feu vert à des investissements totalisant plus de 2,6 M$ pour la réfection de voies de circulation, de trottoirs et de bordures, notamment dans les rues Mackay, Chalmers, Mance, Comber, Saint-Édouard et Montarville. Ces travaux d'entretien permettront de prolonger la durée de vie de plusieurs dizaines de kilomètres de rues et de trottoirs, au bénéfice de tous les usagers, qu'ils soient cyclistes, automobilistes ou utilisateurs des transports en commun.