Trois femmes, trois univers : une exposition multidisciplinaire s’installe à la Maison de la culture de Longueuil

Qu'ont en commun Hélène Rochette, Andrée-Anne Roussel et Shabnam Zeraati? Elles sont les têtes d'affiche de la toute nouvelle exposition qui prend d'assaut la Maison de la culture de Longueuil du 20 janvier au 19 mars. Bien que leurs influences et leurs moyens d'expression correspondent à des univers différents, ces 3 femmes pratiquent leur art avec caractère et force pour inviter le spectateur à se questionner et à vivre une expérience unique.

Hier, se déroulait le vernissage de l'exposition multidisciplinaire, en compagnie des artistes, des élus et de nombreux invités. « C'est un honneur pour nous d'accueillir ces 3 femmes inspirées et inspirantes pour permettre aux citoyens de vivre des expériences distinctes à travers 3 regards différents. La force de cette exposition s'inscrit à merveille dans l'offre culturelle riche et audacieuse de notre ville », a mentionné la mairesse, Caroline St-Hilaire.

« Ces talentueuses créatrices unissent leur talent pour nous offrir une superbe exposition, mélangeant les formes, les sujets et les témoignages. C'est un grand privilège de présenter cette exposition à Longueuil et de faire bénéficier les citoyens de visites et d'ateliers d'animation afin qu'ils puissent comprendre et vivre les émotions véhiculées par les œuvres des 3  artistes », a ajouté la conseillère municipale France Dubé.

Les artistes
Ludiques et poétiques, les œuvres d'Hélène Rochette sont des espaces où elle explore la nature première des matériaux. Artiste établie, elle a reçu en 2013 le Prix Art public dans le cadre des Mérites d'architecture de la Ville de Québec. Voir Rouge/Les regards rapprochés propose une immersion en monochrome dans laquelle se révèle une multiplicité de nuances. Cette réunion d'images, de matériaux et d'objets sur lesquels nous sommes invités à arrêter notre regard offre une expérience différente de notre relation habituelle avec notre environnement.

Quant à Andrée-Anne Roussel, elle est titulaire d'un baccalauréat spécialisé en direction de la photographie et d'une maîtrise profil recherche-création en média expérimental. L'installation vidéo interactive exposée met en scène un personnage qui réagit à la présence du spectateur selon la position de ce dernier. La femme dans la chambre a été réalisée lors d'une résidence de création à La Bande Vidéo, en collaboration avec Avatar. L'artiste a bénéficié d'une bourse du Programme pour les arts et les lettres des Laurentides 2013-2014, soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Forum Jeunesse des Laurentides.

Enfin, Shabnam Zeraati, originaire d'Iran, pose un regard à la fois sensible et critique sur les conflits sociaux et les événements politiques actuels. Récemment, elle s'est intéressée à notre compréhension des flux migratoires et notre perception de l'arrivée des réfugiés syriens. Majorité invisible est un projet de dessin et d'installation qui aborde les conditions fragiles des minorités. Les 2 000 bateaux en papier blanc qui couvrent le sol évoquent la crise des réfugiés, notamment en Grèce et dans le bassin méditerranéen, qui a occupé une place importante dans les médias. Sa série de dessins grand format en noir et blanc explore l'expressivité des visages afin d'aborder ces enjeux à partir de l'individu.

Rencontres, visites et ateliers
Une panoplie d'activités se tiendra à la Maison de la culture dans le cadre de cette exposition multidisciplinaire. Des visites guidées gratuites et des ateliers seront offerts en semaine sur réservation pour les groupes scolaires, les groupes communautaires, les centres de la petite enfance et les centres de personnes âgées. Une rencontre avec Shabnam Zeraati et Andrée-Anne Roussel aura lieu le mercredi 15 février, à 19 h. Les artistes viendront parler de l'exposition et de leur parcours artistique. Une visite commentée suivra la rencontre. L'activité est gratuite et des laissez-passer sont disponibles à la Maison de la culture et au Centre culturel Jacques-Ferron.

Des ateliers d'arts parents-enfants gratuits seront aussi offerts en compagnie de l'une des artistes de l'exposition : le dimanche 19 février, c'est Hélène Rochette qui sera présente pour expliquer sa démarche artistique alors que le dimanche 12 mars, c'est l'univers de Shabnam Zeraati que vous aurez la chance d'explorer en sa présence.

La Maison de la culture de Longueuil est située au 300, rue Saint-Charles Ouest. Pour de plus amples renseignements ou pour faire une réservation, composez le 450 463-7100, poste 3213.

Photo vernissage de groupe

L'exposition multidisciplinaire _Trois femmes, trois univers a été dévoilée hier à la Maison de la Culture, en présence du conseiller Jacques E. Poitras, de la conseillère Josée Latendresse, du conseiller Xavier Léger, de la conseillère France Dubé, du conseiller Stéphane Richer, de l'artiste Hélène Rochette, du chef du Bureau de la culture et vie communautaire Christian Laforce, de l'artiste Andrée-Anne Roussel, du député de Longueuil-Saint-Hubert Pierre Nantel, de l'artiste Shabnam Zeraati, et de la conseillère Lorraine Guay-Boivin._