Longueuil reçoit une aide financière du gouvernement du Québec de 1 M$ pour la réalisation de la passerelle de Normandie

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, accueille avec enthousiasme l'aide financière de 1 M$ du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports pour la réalisation de la passerelle de Normandie, à vocation cyclopédestre.

« La passerelle de Normandie est un important projet pour Longueuil. Connecté à un vaste réseau de voies cyclables et pédestres, ce lien actif, sécuritaire, accessible et convivial situé au-dessus de la route 132 facilitera l'accès aux berges du fleuve Saint-Laurent et contribuera encore plus à encourager la pratique du vélo et les modes de transport actifs. Le gouvernement du Québec vient ainsi appuyer nos efforts visant à faire de Longueuil un milieu de vie qui favorise la promotion des saines habitudes de vie, notamment en ce qui concerne les déplacements », soutient la mairesse.

S'inscrivant dans le cadre du Programme d'aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains, cette aide financière gouvernementale découle d'une mesure du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert.

Rappelons que la passerelle a comme principal objectif de relier le secteur du Vieux-Longueuil aux rives du fleuve qui sont bordées par une piste cyclable d'importance régionale puisqu'elle assure une liaison avec les villes de Montréal, Boucherville et Saint-Lambert. Cet axe représente d'ailleurs un achalandage annuel estimé à 112 000 visiteurs, en plus de faire partie de la Route verte et du sentier Oka–Mont-Saint-Hilaire.

« Cet appui du gouvernement contribuera au financement de la passerelle de Normandie dont l'ouverture est prévue en 2018. Elle deviendra un emblème architectural distinctif qui reflètera le dynamisme et la modernité de Longueuil, en plus de répondre aux besoins de la population pour les années à venir », conclut Mme Parent.