Communiqué de presse

Une nouvelle Équipe intégrée d’intervention et de soutien aux victimes d’exploitation sexuelle pour le SPAL

La Ville de Longueuil se réjouit de l'annonce de la députée fédérale de Longueuil—Charles-LeMoyne, Sherry Romanado, au nom de l'honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, octroyant une contribution financière de 852 102 $, sur une période de 5 ans, pour la mise en place des mesures visant à lutter contre l'exploitation sexuelle. Cette annonce s'est déroulée aujourd'hui en compagnie de la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent et du directeur du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), Fady Dagher.

« Nous devons, comme collectivité, nous assurer de veiller à la protection de nos citoyens les plus vulnérables. Le projet que nous annonçons aujourd'hui permettra de mettre en commun les efforts de tous ceux qui œuvrent à la lutte contre l'exploitation sexuelle, et ainsi en soutenir les victimes de toute l'agglomération. Le savoir-faire longueuillois pourra ensuite servir de modèle pour toutes les communautés aux prises avec les mêmes défis », a déclaré la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

« Notre gouvernement s'engage à aider les gens les plus vulnérables et à outiller les membres de la collectivité qui sont les mieux placés pour leur venir en aide. Ce financement aide à lever les obstacles associés à l'abandon du commerce du sexe en faisant appel à des activités de sensibilisation et en offrant des services d'encadrement, de consultation psychologique, d'éducation, de développement des compétences et d'employabilité. Je suis convaincue que ce programme permettra de faire une différence significative et positive dans la collectivité de Longueuil », a ajouté la députée Romanado.

Le projet, dont les travaux ont débuté en 2018, devrait atteindre au cours d'une période de cinq ans jusqu'à 375 femmes et hommes à risque âgés de plus de 17 ans dans la collectivité de Longueuil. La réussite de ce projet repose sur la disponibilité de l'équipe intégrée, sur sa capacité à soutenir ces femmes adultes, mais également sur la collaboration de partenaires clés du milieu. Pensons notamment au;

  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSS-ME) qui travaillera de concert avec l'équipe intégrée à faire connaître le projet auprès des filles, victimes ou à risque d'exploitation sexuelle, âgées de 17 ans, afin d'assurer un processus de transition et un filet de sécurité pour ces jeunes filles, lors de leur départ du CISSS-ME;

  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSS-MO) qui offrira aux victimes inscrites au projet les services professionnels de suivi et de soutien concernant le traitement des chocs post-traumatique, la santé mentale ainsi que les problèmes liés à la dépendance à l'alcool et/ou la toxicomanie;

  • Le 2159 qui offrira l'accompagnement et l'hébergement aux victimes dans diverses démarches du quotidien ainsi qu'un soutien qui viendra compléter le suivi psychosocial de la coordonnatrice, et à;

  • La CLES qui offrira des formations de transmission des connaissances essentielles à l'intervention adéquate auprès des participantes et contribuera au développement d'un réseau de paires aidantes sur le territoire du SPAL.

Ce projet audacieux, piloté par la nouvelle Équipe intégrée d'intervention et de soutien aux victimes d'exploitation sexuelle du SPAL, a pour mission d'accompagner et de soutenir les victimes d'exploitation sexuelle afin de favoriser leur sortie de la prostitution, et ce, au moment où celles-ci atteindront leur majorité. Le passage à l'âge adulte de ces victimes coïncide fréquemment avec un bris de service laissant ces personnes seules face à des clients abuseurs et proxénètes.

« Nous avons pour objectif de répondre aux besoins spécifiques de chacune des victimes en leur offrant de nouveaux services afin de les aider concrètement à reprendre en main leur destinée. Les victimes, majoritairement des jeunes femmes, ont subi des traumatismes en étant ainsi exploitées. Notre nouvelle équipe intégrée, avec ses partenaires des milieux sociaux, a une approche humaine où chaque victime est au cœur de notre intervention », a expliqué le directeur du SPAL, Fady Dagher.

Des mécanismes seront ainsi mis en place afin de sensibiliser les victimes à cette nouvelle forme d'aide qui s'offre désormais à elles. L'équipe intégrée mettra au point des stratégies visant à encourager les membres de la communauté du commerce du sexe à signaler les cas de violence. De plus, le SPAL entend travailler de manière concertée avec ses partenaires du Ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que les organismes communautaires liés, afin de contrer l'exploitation sexuelle.

Conférence de presse - SPAL

Sherry Romanado, députée fédérale de Longueuil—Charles-LeMoyne, Sylvie Parent, mairesse de Longueuil et Fady Dagher, directeur du Service de police de l'agglomération de Longueuil.