Dénomination du parc Michel-Chartrand

Allocution de Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil. Voir aussi la section spéciale dédiée à la dénomination du parc Michel-Chartrand.

Photo (voir bas de vignette pour détails)

La mairesse de la Ville de Longueuil, Caroline St-Hilaire, et le fils de Michel Chartrand, le cinéaste Alain Chartrand, photographiés près de la plaque commémorative installée près des trois lacs.

Plus le temps passe, plus la figure de Michel Chartrand grandit. Plus le temps passe, plus il s'inscrit comme un héros parmi les plus grands de notre histoire.

Il a incarné le Québec dans ce qu'il a de meilleur, marqué Longueuil et l'ensemble du Québec par sa probité et son esprit tatoué de justice.

La Ville de Longueuil tenait à rendre hommage à ce grand homme, car nous reconnaissons qu'il a largement contribué à l'amélioration du milieu de vie de ses concitoyens ainsi qu'à l'essor de sa communauté.

Aussi, c'est un honneur d'inaugurer à vos côtés aujourd'hui, ce parc qui, désormais, s'appellera le parc Michel-Chartrand et qui perpétuera pour les générations futures la mémoire de celui qui, parce qu'il fut à des moments critiques de notre histoire syndicale, sociale, et politique, le pourfendeur de toutes les injustices, l'incarnation de la résistance et la dignité humaine.

Par l'acte qui se joue aujourd'hui, il ne s'agit pas seulement de se souvenir de l'action de Michel Chartrand; non, il s'agit surtout de dire haut et fort que Michel Chartrand demeure vivant dans nos cœurs et dans nos têtes et qu'il doit continuer à l'être.

Qu'il me soit permis d'adresser mes plus vifs remerciements à la famille de Michel Chartrand. Je voudrais très sincèrement vous exprimer ma reconnaissance pour votre étroite collaboration et votre contribution à l'aboutissement de ce grand moment.
Qu'il me soit également permis d'adresser mes remerciements à l'ensemble des élus municipaux qui ont validé le projet qui nous réunit ici ce matin.

Mesdames et messieurs, cette cérémonie est officielle certes, mais nous ne sommes pas à l'abri des émotions. En effet, peut-on évoquer le souvenir de l'homme remarquable que fut Michel Chartrand sans émotion pour ce combattant, cet humaniste ? Je crois bien humblement que non.

Nous sommes fiers de l'avoir compté parmi nos résidents. Il est rare que des gens laissent une marque aussi indélébile sur leur époque, dans leur milieu, tel que l'a fait Michel Chartrand.

Si tous n'ont pas toujours partagé ses opinions, il fait cependant l'unanimité au chapitre de l'intensité, de l'ardeur et de la détermination avec lesquelles il a défendu les droits des travailleurs et des personnes démunies. Et ce, toute sa vie.

En effet, pendant près de sept décennies, sans trahir le moindrement son idéal, il a poursuivi son combat sans relâche. Il s'est illustré par son engagement et son franc-parler qui ont fait de lui cette figure marquante du Québec.

Grand orateur, il nous a aussi tracé le chemin de l'action, de l'engagement social. Des paroles aux actes, il a questionné notre confort, notre indifférence. Il a réclamé notre indignation devant l'injustice, notre compassion pour les plus faibles.

Non, Michel Chartrand n'a jamais laissé personne indifférent.

Et quand le bruit des clameurs se faisait trop intense, quand les enjeux devenaient lourds, on nous a dit qu'en ces moments-là, il appréciait beaucoup marcher dans la nature.

Il aimait par ailleurs vivre dans de grands espaces où l'on pouvait planter des arbres. Alors, quoi de mieux que de nommer un parc en son nom ! Les membres de la famille nous ont confirmé que c'était en effet, la meilleure façon de lui rendre hommage.

L'endroit choisi est un grand parc.
Il fait la réputation et la fierté de Longueuil.
Je suis d'autant plus heureuse du choix des citoyens de Longueuil que c'est un parc accessible à tous, où se déroulent des rassemblements, des manifestations artistiques, culturelles et sociales.

C'est aussi un endroit qui invite à la réflexion, au recueillement. Un peu à l'image de Michel Chartrand, quoi.

Photo (voir bas de vignette pour détails)

La plaque commémorative du parc Michel-Chartrand installée près des trois lacs.

Parlant d'image, je souligne en passant que la série Chartrand et Simonne est en lice pour la meilleure série télévisuelle des 25 dernières années aux prix Gémeaux cette année.

Et je ne peux m'empêcher de noter que la présence de Simonne Monet à ses côtés, a été elle aussi, significative non seulement dans la vie de Michel Chartrand et sa famille, mais aussi dans l'histoire du Québec. D'ailleurs, je me permets un clin d'œil puisqu'il y a quelques années, le CLSC Longueuil-Est devenait le CLSC Simonne-Monet-Chartrand, qui est situé tout près d'ici. Comme quoi, ils ne seront jamais très loin l'un de l'autre.

Je pense que c'est maintenant le moment de vous faire une annonce toute spéciale.
En effet, je suis très fière de vous apprendre que le 1er mai 2011, la Ville de Longueuil dévoilera une œuvre d'art d'un artiste professionnel qui s'harmonisera aux trois lacs du parc et qui s'inspirera de Michel Chartrand et de son héritage.

Aussi, une toute nouvelle signalisation a été implantée afin d'identifier les limites du parc Michel-Chartrand. Il s'agit de murets situés aux principales entrées.

Une plaque commémorative, dont vous voyez le texte derrière moi en fond de scène, a aussi été installée. Il me semble qu'ainsi, l'ensemble est complet : un site digne du grand homme que fut Michel Chartrand, choisi par les citoyens et finalement rehaussé d'une œuvre d'art.

La Ville de Longueuil espère qu'en donnant son nom à l'un de nos plus beaux parcs, la mémoire de cet homme engagé vivra chez nous, pour toujours.

Merci.