Discours de Caroline St-Hilaire prononcé lors du 5e Déjeuner des grands, le 17 février 2011

Seul le discours prononcé fait foi

Je suis ici aujourd'hui pour vous raconter une belle histoire… une belle histoire.

Oui c'est vrai, les histoires, surtout quand elles sont belles, on les raconte aux enfants le soir avant qu'ils ne s'endorment… mais je pense qu'on devrait raconter davantage de belles histoires aux adultes afin de garder leur cœur d'enfant bien vivant… et ce matin mon histoire en est une MAGIQUE…

« Il était une fois… » un homme de cœur qui, après avoir voyagé, décida de revenir chez lui pour se consacrer à l'épanouissement des enfants du Québec.

Cet homme caressait un rêve qu'il crut d'abord fou et impensable à réaliser, « trop beau pour être vrai » comme on dit… Comme un « conte de fées ».

Et tout comme un enfant à qui on lit une histoire qui se termine bien, et qui se demande si « ça s'peut ? » Cet homme se dit OUI ÇA S'PEUT… QUAND ON VEUT !

Conscient qu'il ne pourrait réaliser ce vaste projet seul, il sut s'entourer d'alliés et les convaincre.

Son pari ? Partir de la base.

Pour réussir à l'école, pour apprendre et se développer, il faut se concentrer, et réfléchir. Donc, pour réussir sa journée, il faut bien sûr se lever du bon pied… Mais il faut d'abord bien manger ! Déjeuner le matin, c'est non seulement nourrir le ventre, c'est aussi, et surtout :

  • nourrir l'Esprit,
  • nourrir l'Espoir,
  • nourrir la Vie.

Aujourd'hui, après plus de deux millions de petits déjeuners servis au Québec, avec plus de 16 000 enfants qui en sont membres, et les clubs que nous souhaitons mettre en place en Montérégie, dire « mission accomplie » est un euphémisme !

Daniel Germain peut être fier, comme nous sommes tous fiers de lui ! Par son action, il nous inspire. Il nous pousse à nous engager, à prolonger notre geste, à l'habiter. Il nous incite à repousser nos propres limites, tout comme il le fait pour les enfants.

Alors, face à un tel exemple d'implication pour la cause des enfants, quand on m'a demandé d'assurer la coprésidence d'honneur du 5e Déjeuner des grands, j'ai répondu PRÉSENTE.

Tout comme lui et sa formidable équipe, tout comme les nombreux bénévoles, je suis profondément convaincue que chaque personne est porteuse d'avenir. Et que cet avenir, il commence dès les débuts de la vie à se bâtir.

ET vous aussi vous avez répondu PRESENT !

Parce que le sort des enfants, ça nous concerne tous.

N'oublions pas l'enfant que nous avons tous été. Et souhaitons qu'un jour, ils aient tous droit aux conditions optimales pour s'épanouir, pour réaliser leur plein potentiel et devenir des adultes à part entière… Des déjeuners nutritifs oui, mais c'est plus que ça, se sont des liens, c'est de la confiance envers eux-mêmes et les autres, c'est les nourrir de la Vie, et pour la vie !


Comme dans toutes les belles histoires, il y a toujours une situation initiale où l'histoire se met en place. Vous savez du genre : « il était une fois dans un royaume enchanté d'un pays imaginaire… »

Et bien ! Ça tombe bien parce que c'est ici à Longueuil que l'histoire a commencé.

En effet, saviez-vous que le tout premier club de petit déjeuner a été créé à Longueuil ? L'école primaire Lionel-Groulx, en 1994, a été le berceau de cette formidable aventure pour laquelle nous sommes tous présentes et présents ce matin.

Dix-sept ans plus tard, grâce à votre générosité, le conte de fées se poursuit et nous souhaitons ajouter trente nouveaux clubs au Québec… Ça, ça veut dire des centaines d'enfants de plus qui auront la chance de mieux s'épanouir dans la vie, et je vous en remercie.

« Il était une fois » un rêve qui commença tout petit dans le cœur d'un homme, il est désormais un grand rêve devenu réalité, qui se réinvente chaque jour :

Un petit déjeuner, pour un grand voyage vers la dignité !

Merci !