Discours prononcé le 24 juin 2012 lors de la Fête Nationale

Seul le discours prononcé fait foi

Michel Desjardins :
Je m'appelle Michel Desjardins…
et j'ai le Québec… en moi.

Pierre Nantel :
Je m'appelle Pierre Nantel…
et j'ai le Québec… en moi.

Marie Malavoy :
Je m'appelle Marie Malavoy…
et j'ai le Québec… en moi.

Bernard Drainville :
Je m'appelle Bernard Drainville…
et j'ai le Québec… en moi.

Caroline St-Hilaire :
Je m'appelle Caroline St-Hilaire…
et j'ai le Québec… en moi.

Michel Desjardins :
Chaque fois que je vois le soleil se lever
de la gaspésienne Atlantique,
je sens le Québec qui entre en moi.

Pierre Nantel :
Chaque fois que je voix le soleil se coucher
dans le St-Laurent de la Côte-du-sud,
je sens le Québec qui entre en moi.

Marie Malavoy :
Chaque fois que je respire les fraises de l'île,
les pommes de Mont-St-Hilaire,
les framboises de Ste-Anne-des-Plaines,
ou les bleuets du Lac,
je sens le Québec qui entre en moi.

Bernard Drainville :
Chaque fois que j'entends mes frères de Napoli, de Béjing,
de Séoul, de Port-au-Prince, de Kinshasa, de Guadalajara,
faire sonner mon nom comme il n'a jamais sonné avant,
je sens le Québec qui entre en moi.

Caroline St-Hilaire :
Chaque fois que j'entends ma sœur à la peau noire,
ou brune, ou jaune,
me chanter un beau grand bonjour
comme il n'a jamais été chanté avant,
je sens le Québec qui entre en moi.

Michel Desjardins : Chaque fois que nos chansons qui questionnent
et qui font mal de temps en temps,
finissent par une chanson à répondre
et qui fait du bien tout l'temps,
je sens le Québec qui entre en moi.

Pierre Nantel :
Chaque fois que je vois les splendides milliers de canards
traverser le ciel de sud en nord
pour s'en aller courageusement chercher leur vie
là où elle se trouve depuis toujours,
je sens le Québec qui entre en moi.

Marie Malavoy :
Chaque fois que je vois les saumons
faire l'escalade de la rivière Matane
pour s'en aller courageusement chercher leur vie
dans le haut de la rivière où elle se trouve depuis toujours,
je sens le Québec qui entre en moi.

Bernard Drainville :
Chaque fois que je vois les plus visionnaires des miens,
les Charlebois, Arcand, Riopelle,
les Plamondon, Vigneault, Maillet, Tremblay,
les Leclerc, Lévesque, Lepage, Dion,
s'en aller embellir les Amériques, les Orients et les Europes,
je sens le Québec qui entre en moi.

Caroline St-Hilaire :
Chaque fois que mes jambes
se mettent à parler toutes les langues,
la salsa du Brézil,
le meringue des Antilles,
le hip-hop de New-York,
mêlé à ma gigue d'Irlande et à mon reel d'Écosse,
je sens le Québec qui entre en moi.

Michel Desjardins :
Chaque fois que je vois les plus savants des miens
bâtir des pylônes électriques,
des oiseaux métalliques,
des algorithmes magiques,
des images numériques,
et des chevaux mécaniques,
je sens le Québec qui entre en moi.

Pierre Nantel :
Chaque fois que la Baie-des-chaleurs m'envoie ses homards,
ou que le golfe m'envoie ses crevettes,
ou que Charlevoix m'envoie son agneau,
ou que l'Estrie m'envoie sa bonne crème épaisse,
je sens le Québec qui entre en moi.

Marie Malavoy :
Chaque fois que mars et avril me donnent la coulée des érables,
que le mois de mai me donne ses asperges,
et que juin me donne ses oignons verts et son persil,
et que juillet me donne son ail et sa gourgane,
et que le mois d'août me donne son sucré de bon blé d'Inde,
je sens le Québec qui entre en moi.

Bernard Drainville :
Chaque fois que les gens des villes,
en même temps que les gens des terres,
et en même temps que les gens de la mer
font la fête du même pays,
le même jour,
comme aujourd'hui,
je sens le Québec qui entre en moi.

Caroline St-Hilaire :
Chaque fois que nos fils et que nos filles,
avec leurs pères, avec leurs mères
se chantent la même chanson d'amour,
la même que depuis toujours,
et la même que pour toujours,
je sens le Québec qui entre en moi.

Michel Desjardins :
Et une fois que j'ai le Québec en moi…

Pierre Nantel :
… dans le plus chaud de moi…

Marie Malavoy :
… loin au-dedans de moi…

Bernard Drainville :
… et une fois que vous avez le Québec en vous…

Caroline St-Hilaire :
… dans le plus chaud de vous,
et loin au-dedans de vous,

Michel Desjardins :
Il en ressort une vérité claire,

Pierre Nantel :
… une vérité nouvelle en même temps qu'éternelle,

Marie Malavoy : … une vérité jeune en même temps qu'ancienne

Bernard Drainville :
… une vérité qui parle de moi, de toi, de vous,

Caroline St-Hilaire :
… une vérité qui dit qu'aujourd'hui et pour toujours…

Tous :
… NOUS AVONS… LE QUÉBEC… EN NOUS !