Allocution de Caroline St-Hilaire Rendez-vous de l’économie sociale de l’agglomération de Longueuil prononcé à l’hôtel Sandman le 15 mars 2013

Seul le discours prononcé fait foi

  • Monsieur le ministre Bernard Drainville;
  • Madame Monique Brisson, présidente de la CRÉ;
  • Représentants du CLD de l'agglomération de Longueuil et de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Longueuil;
  • Membres du comité Pôle de l'économie sociale de l'agglomération de Longueuil;
  • Conférenciers;
  • Représentants des entreprises et de projets d'économie sociale;
  • Représentants des partenaires;
  • Chers collègues du conseil de ville de Longueuil
  • Mesdames, messieurs,

Bonjour,

On dit souvent que l'économie sociale ça rapporte
socialement parlant.
C'est vrai, et c'est évident.
Et c'est même au cœur de sa mission.

Mais l'économie sociale,
ça rapporte AUSSI économiquement parlant !
On parle d'un chiffre d'affaires de 160 M$ et de près de 3000 emplois
pour l'agglomération de Longueuil en 2012.
C'est beaucoup et on aime ça comme ça !
Ça prouve que l'économie sociale est en santé chez nous !

Selon moi,
cette rentabilité pourrait être encore plus grande,
si on se dotait des outils communs pour encourager sa croissance.
Des outils qui nous permettront de mieux communiquer entre nous.
Et c'est exactement ce que nous faisons aujourd'hui.

Ces initiatives, aussi GRANDES que PETITES,
elles favorisent TOUTES
un développement économique socialement responsable.

Et puisqu'une agglomération,
aussi belle et prospère soit-elle,
c'est d'abord et avant tout des gens,
ces initiatives d'économie sociale sont d'autant plus précieuses et nécessaires.

Ancrées dans leur milieu, elles participent au mieux-être collectif.
Elles stimulent l'action citoyenne.
Elles favorisent l'insertion des gens sur le marché du travail.
Elles donnent une voix à des communautés, à des organismes et à
des regroupements locaux.

Elles génèrent des investissements et créent des emplois.
Elles font partie intégrante du développement économique de notre région.

Le 28 février dernier,
j'ai partagé aux membres de la Chambre de Commerce et d'Industrie
de la Rive-Sud, ma vision de l'avenir pour Longueuil.
Cette vision, je l'appelle le Longueuil 3.0.

Ça veut dire quoi ?
Ça veut dire d'avoir une vision, de la planifier.
Ça veut dire d'avoir une idée de ce qui faut accomplir aujourd'hui,
pour des résultats demain !
Ça implique de développer autrement,
de développer mieux et de développer en partenariat.

Et ça veut AUSSI dire de penser Longueuil et de le penser ensemble !

Pour y arriver, la Ville de Longueuil compte donc,
accroître son soutien aux entreprises d'ici, ce qui inclut bien entendu,
les entreprises et les projets d'économie sociale.

Déjà en 2011, à l'occasion du 1er Forum économique de
l'agglomération de Longueuil,
l'économie sociale fut nommée comme priorité de développement
économique.

Aujourd'hui,
c'est avec grand plaisir que je réitère l'engagement de Longueuil
en signant la déclaration d'engagement à l'achat public auprès
des entreprises collectives
, qui s'inscrit dans le Plan d'action
gouvernemental pour l'entreprenariat collectif.

Ce geste structurant fait partie d'une vision d'ensemble pour notre
ville. Car nous visons dans nos politiques d'achat autant l'efficacité
économique, l'équité sociale, ainsi que la préservation de
l'environnement et des ressources naturelles.

Aujourd'hui, nous avons fait la démonstration que les entreprises
d'économie sociale constituent un apport important pour le
développement de notre collectivité.

En préconisant une approche de partenariat, nous pourrons emprunter
la voie de la rentabilité sociale, environnementale et économique.

Par cette action, nous disons que nous croyons en
l'essor et en l'avenir de notre communauté.
Par cette action, nous entrons définitivement dans le Longueuil 3.0
Et démontrons clairement que nous croyons en la somme de nos
forces et qu'à Longueuil : « L'économie sociale, j'achète ! »

Merci !