Insectes et animaux

Que faire en cas d'infestation par des insectes ?

Consulter le guide d'information — conseil pratique pour l'entretien de votre pelouse.

Les punaises de lit

punaise de lit

Les punaises de lit est un fléau grandissant dans la grande région métropolitaine. Selon les spécialistes, l'arrivée du printemps entraînera une augmentation de ces insectes.

Pour plus de renseignements et des conseils pratiques, consultez les liens suivants :

Les vers blancs

Si vous constatez que votre pelouse a été vandalisée par une mouffette ou que des plaques jaunes s'arrachent facilement, vous pouvez découper une pièce de gazon et la soulever pour confirmer la présence de gros vers blancs en forme de « C ». Le dépistage devrait se faire au printemps et de la mi-août à la mi-septembre. Confirmez le degré d'infestation par un spécialiste pour décider du seuil d'intervention. En général, en respectant de bonnes méthodes culturales, vous ne devriez pas avoir de problèmes : tonte à 3 pouces, fertilisation, aération, irrigation adéquate. Utiliser des insecticides de faible impact (savons, pyréthrines…) ou des moyens biologiques (Procédure pour l'application de nématodes). N'envisagez l'utilisation d'insecticides de synthèse qu'en dernier recours, une fois tous les autres moyens épuisés; et faites faire le traitement par votre entrepreneur.

larve de hanneton (vers blanc)
Larve de hanneton
(vers blanc)

hanneton commun adulte

Hanneton commun adulte

Les punaises

Pour ne pas confondre avec le vers blanc, il existe un moyen pour s'assurer qu'il s'agit bien de la punaise velue; vous ôtez les 2 extrémités d'une boîte de café, puis vous plantez le cylindre dans le sol (à l'extrémité de la zone jaunie, à environ 5 cm de profondeur) de votre pelouse et vous remplissez d'eau. Si votre pelouse abrite la punaise velue, vous verrez probablement les individus remonter et flotter à la surface (les individus des stades immatures sont rouge clair, rouge foncé ou bruns, les adultes mesurent 3,5 mm de couleur gris-noir aux ailes blanches pointées de noir à leur marge).

punaise (adulte et larve)

Punaise (Adulte et larve)

Les méthodes culturales sont à peu près les mêmes que pour le vers blanc, cependant, sachez que les punaises aiment les sols sableux qui s'assèchent rapidement.

Pour contrôler les punaises, utilisez des savons insecticides à base de pyréthrine dès le début du mois de juin et avant la fin août

  • Appliquer en soirée ou par temps nuageux car ces produits sont photodégradables
  • Appliquer sur un sol bien mouillé — ne pas arroser après l'application du produit
  • Traiter le pourtour (1 à 2 m) de la zone jaunie et les endroits ensoleillés
  • Répéter l'application 1 à 2 fois à 5 jours d'intervalle, au besoin

dépister la punaise

Dépister la punaise

Les fourmis

Les fourmis sont des insectes sociaux qui vivent au sein de grandes colonies organisées. Bien qu'elles aient souvent mauvaise réputation, elles demeurent de bons prédateurs dans le jardin et dans la pelouse. Par exemple, elles mangent les œufs des hannetons. Cependant, c'est au stade adulte qu'elles peuvent devenir nuisibles. Par exemple, les fourmis charpentières peuvent creuser des galeries dans les troncs d'arbres dépérissants et dans les structures en bois des maisons.

Dans la pelouse

Dans la pelouse, les dommages causés par les fourmis peuvent se présenter sous forme de plaques jaunies causées par l'établissement de la fourmilière sur le terrain. Les fourmilières dans les pelouses sont souvent établies sur des terrains sableux et pauvres en matière organique.

Contrôle :
Puisque seulement 5 % des fourmis sont à l'extérieur du nid en même temps, on peut alors tenter d'éliminer le nid : verser de l'eau bouillante sur le nid à plusieurs reprises afin de bien inonder toutes les galeries ou verser une solution contenant du borax (3 tasses d'eau, 1 tasse de sucre, 4 cuillères à café d'acide borique) à l'entrée du nid. Les fourmis seront attirées par la solution sucrée qu'elles rapporteront à la reine. Gardez la solution hors de portée des enfants.

Dans la maison

Si vous avez des fourmis dans votre maison, il est préférable de calfeutrer les fissures et les trous (fenêtres, trous dans les fondations, le système de chauffage et le climatiseur, le long des fils électriques, le tour des plinthes…) afin de les empêcher de pénétrer. Elles peuvent également s'introduire dans la maison avec le bois de chauffage. De plus, il faut garder les pièces propres, sans source d'eau et éviter de laisser la nourriture à leur portée. Ranger les aliments susceptibles d'attirer les fourmis dans des contenants hermétiques.

Contrôle :
Pour contrôler les fourmis dans votre résidence, vous pouvez utiliser des pesticides à faible impact (borax, acide borique, terre diatomée, etc). Retracez le chemin des fourmis et placer les pièges appâts (qui contiennent du borax) près de la source d'infestation. Les fourmis seront attirées par les appâts qu'elles ramèneront à la colonie.

Les araignées

Les araignées sont bénéfiques car elles se nourrissent d'insectes nuisibles comme les mouches, les moustiques et des espèces de chenilles nuisibles qu'elles attrapent dans leurs toiles. Les araignées ne transmettent pas de maladie. Avoir quelques araignées dans le sous-sol vous aidera à éliminer certains insectes comme les perce-oreilles. La plupart des araignées sont nocturnes. Elles sont timides et se cachent lorsqu'elles sont dérangées. Les araignées peuvent occasionnellement piquer lorsqu'on les serre ou que l'on tente de les attraper mais, cela demeure sans conséquence dans nos régions. Il existe différentes espèces d'araignées divisées en 2 groupes :

  • Les araignées chasseuses qui chassent activement leurs proies comme par exemple les araignées d'eau.
  • Les araignées tisseuses qui tissent des toiles et attendent leurs proies comme les araignées de caves.

Les méthodes de prévention et de contrôle suivantes peuvent s'appliquer pour toutes les espèces d'araignées.

Prévention et contrôle

Dans la maison :

Une maison propre décourage les bestioles indésirables de venir s'y installer et par conséquent, réduit la nourriture disponible pour les araignées. Pour empêcher les insectes d'entrer dans la maison, calfeutrez les fissures et les trous près des fenêtres, des portes, dans les fondations, le long des fils électriques, autour des plinthes… et gardez les moustiquaires en bon état.

Avec un balai ou un aspirateur, nettoyez les plinthes et les coins des pièces pour enlever les débris de nourriture. De la même façon, enlevez les toiles lorsqu'elles sont inoccupées. De plus, balayez derrière la laveuse et la sécheuse, déplacez les meubles pour éviter que les araignées tissent leur toile. Évitez de laisser des vêtements et des couvertures sur le plancher car ils peuvent servir d'abris durant le jour. Si vous voyez une araignée dans la maison, capturez-la pour ensuite la relâcher à l'extérieur.

À l'extérieur :

Limitez la lumière à l'extérieur de la maison le soir et la nuit car elle attire les insectes et les araignées qui s'en nourrissent. L'utilisation d'ampoules électriques jaunes à l'extérieur attire moins les insectes. Si des araignées se sont établies près de votre maison, vous pouvez les déloger au moyen d'un balai ou d'un jet d'eau. Répétez à quelques reprises et les araignées se décourageront puis iront s'installer ailleurs.

Si l'infestation est sérieuse, vous pouvez utiliser des pesticides à faible impact. Ces produits sont photodégradables donc il est préférable de les utiliser en début de journée ou tôt en soirée.

Les Guêpes sociales

guêpe sociale
Il existe différentes espèces de guêpes. Certaines sont sociales d'autres solitaires et elles peuvent avoir des tailles très variables. De façon générale, les Guêpes sociales, aussi appelées Guêpes à papier à cause de leur nid, sont celles qui sont le plus susceptible d'entrer en contact avec les humains. Ces guêpes sont très faciles à reconnaître. Elles mesurent de 10 à 25 mm de longueur. Elles ont un corps élancé un peu poilu, une taille fine de couleur noire ornée de motifs jaunes parfois blancs ou marron. Comme pour les fourmis, ces guêpes forment une colonie organisée dont les individus sont divisés en 3 castes : la reine, les ouvrières et les mâles.

Au printemps, la reine fécondée quitte l'abri, où elle a passé l'hiver, à la recherche d'un endroit pour édifier son nid. La reine débute la construction du guêpier en fabriquant une petite tige (pédoncule) fixée à un support solide. Une coupole est ensuite ajoutée dans laquelle seront construites des alvéoles. Lorsque le nombre d'alvéoles est suffisant, la reine commence à pondre un œuf dans chacune des alvéoles. Elle élève les premières larves jusqu'à ce qu'elles deviennent des adultes, ce qui prend environ une vingtaine de jours. Les ouvrières prennent la relève et remplissent toutes les tâches nécessaires au bon fonctionnement du guêpier à l'exception de la ponte qui est la principale tâche de la reine.

C'est à la fin de l'été que le nid atteint sa taille maximale. À cette période de l'année, les ouvrières fabriquent des cellules plus grosses qui seront destinées à la production de mâles et de futures reines. L'accouplement des mâles et des futures reines se fait à la fin de l'été. Seulement une partie des reines fécondées survivra à l'hiver pour démarrer une nouvelle colonie. Selon les espèces, les futures reines hivernent sous des écorces, des feuilles mortes, dans une vielle souche d'arbre, sous une pierre… **La vieille reine, les mâles et les ouvrières vont tous mourir à l'automne et la colonie sera détruite. Il est important de noter que les nids ne serviront pas l'année suivante. **

Au Québec, on retrouve 3 types de nids :

  • Le nid en forme de parasol est suspendu à son point d'attache par un pédoncule. Ce nid aérien est très résistant malgré son apparence délicate. Il contient entre 15 et 200 individus et sa taille dépasse rarement celle d'une main ouverte.
  • Les gros nids que l'on retrouve en forêt, dans les zones agricoles ou en milieu urbain ont la grosseur d'un ballon de basket. Ces nids sont construits dans des endroits protégés comme dans les arbres, les buissons, sous une gouttière… et ils peuvent contenir jusqu'à 5 000 ouvrières.
  • Le 3e type de nid est souterrain. Les guêpes vont s'établir dans des cavités déjà existantes comme des terriers abandonnés par des rongeurs. Les guêpes agrandissent la cavité au besoin en creusant le sol. On retrouve parfois des amoncellements de cailloux à l'entrée du nid.

De façon générale, les guêpiers ont une seule entrée. Ainsi, la défense du nid est plus facile à assurer et le maintien de la température et de l'humidité est mieux contrôlé. Les nids souterrains peuvent avoir plusieurs entrées selon la taille de la colonie. L'entrée unique des nids aériens est située sous le nid.

Contrôle indirect

Les Guêpes sociales sont à la recherche d'aliments. Il faut éliminer les sources de nourriture potentielle. Ces guêpes sont le plus souvent attirées par des aliments sucrés ou carnés qui se trouvent dans les poubelles. Utilisez des couvercles hermétiques sur les poubelles et ne laissez pas traîner de nourriture à l'extérieur. De plus, les aliments humides pour animaux sont une autre source de nourriture attirante pour ces guêpes.

Contrôle direct

Les pièges à guêpes disponibles dans le commerce sont souvent en forme d'entonnoir. Ils comportent généralement un appât (viande, confiture…) et ils servent à capturer un petit nombre d'individus. L'inconvénient de ces pièges est qu'ils attirent les guêpes; il n'est donc pas recommandé de les utiliser. Il est important de noter que les produits à base de DEET ou de citronnelle ne sont d'aucune utilité contre les guêpes et les abeilles.

Le nid
Éliminer une colonie de guêpes sociales comporte des risques importants. Il est recommandé de confier cette tâche à des spécialistes en gestion parasitaire (exterminateurs).

Pour toutes autres questions, laisser un message sur la boîte vocale de la ligne Info-pesticides au 450 463-7333.

Les Mouffettes

Si vous constatez qu'une mouffette a élu domicile sous votre remise à jardin ou qu'elle cause de sérieux dommage à votre pelouse, voici quelques conseils :

La mouffette est un mammifère nocturne qui s'adapte facilement aux conditions urbaines. Vous devez savoir que l'on ne peut la chasser, c'est une loi provinciale. On ne peut que l'évincer de notre propriété.

  • Il faut essayer de ne pas l'attirer en laissant de la nourriture à l'extérieur.
  • Mettre les ordures à l'extérieur dans des poubelles fermées hermétiquement.
  • Ne pas laisser de pile de matériaux de construction ou de bois à l'extérieur. Elles s'en serviront comme abris.
  • Si elle se retrouve sous la remise à jardin, il vous faut bloquer tous les accès possible avec de la broche sauf un pour lui permettre de sortir. Mettre de la boule à mite dans le terrier pour la faire fuir. Lorqu'elle aura quitté son refuge, il vous faudra bloquer le dernier accès.

Vous trouverez d'autres renseignements sur le site des Ressources naturelles et Faune.

Il est convenu que la mouffette dévastatrice de pelouse n'est qu'une indication de la présence de vers blancs. Nous vous conseillons de consulter la section insecte consernant les vers blancs afin de contrer cette problématique.