BUDGET 2013 : Un budget rigoureux, responsable et tourné vers le citoyen

« C'est avec fierté que nous présentons le budget 2013. Il fait la démonstration que nous avons fait les bons choix depuis 2009 et que nos choix sont guidés par le souci d'améliorer la situation financière de notre ville tout en assurant de meilleurs services à nos citoyens. Nous sommes fiers du budget, car il permet de répondre aux attentes, en offrant des infrastructures en bon état, des quartiers revitalisés, ainsi que des services de qualité. »

C'est en ces termes que la mairesse Caroline St-Hilaire a introduit le budget 2013, un budget équilibré de 373,3 M$, qui limite la hausse moyenne du compte de taxes à 1 %. Ce résultat est le fruit d'efforts de rationalisation amorcés il y a trois ans et qui ont permis de dégager une marge de manœuvre de l'ordre de 15 M$.

Conjuguée à la taxe de 1 % dédiée au rattrapage en matière d'entretien des infrastructures, cette hausse équivaut, pour une résidence unifamiliale dont la valeur est de 250 990 $, à une augmentation de 46 $ par rapport à 2012.

Les dépenses pour les activités locales sont en hausse de 9,9 M$, dont 2,1 M$ iront au paiement comptant de certaines immobilisations, afin d'économiser les frais de financement. Aussi, 3,6 M$ seront consacrés à la rémunération et les charges sociales en vigueur.

Pour les responsabilités d'agglomération, les dépenses sont en hausse de 1,8 M$, entre autres pour le réseau de transport en commun, la protection policière - dont l'escouade pour la circulation - la protection contre les incendies et l'entretien des infrastructures assurant l'approvisionnement en eau potable.

Priorité aux citoyens et à leurs quartiers

Le principal objectif du budget 2013 est le maintien et l'amélioration des services directs aux citoyens. Des investissements sont notamment prévus pour l'amélioration des parcs et des espaces verts, la bonification du transport collectif et actif, l'achat de livres dans les bibliothèques, l'aménagement de nouveaux trottoirs, ou encore pour le déneigement ainsi que la revitalisation des quartiers.

« Le budget consacre encore cette année les fonds nécessaires à la poursuite de notre ambitieux Plan d'action sur les infrastructures et à l'amélioration des milieux de vie des citoyens. Comme nous le faisons depuis 2009, ce sont les meilleures pratiques en matière de développement durable qui guident nos choix pour assurer la durabilité de nos équipements et la revitalisation de nos quartiers », assure la conseillère municipale, responsable des finances au conseil exécutif Sylvie Parent.

Parcs et espaces verts : 20 M$ supplémentaires pour de nouveaux modules de jeux, la réfection des terrains de soccer et de tennis, l'éclairage de tronçons de pistes cyclables, l'aménagement de modules de skateboard, des améliorations aux piscines intérieures et extérieures, aux arénas, aux chalets de parcs, en plus d'aménagements aux installations des parcs Michel-Chartrand et de la Cité.

Transport collectif et actif : 12 M$ de plus pour aménager un axe de transport collectif rapide sur le boulevard Roland-Therrien, réaliser le plan de mobilité active sur le territoire, offrir une gratuité au transport collectif aux personnes de 65 ans et plus, améliorer la synchronisation des feux de circulation sur les principaux boulevards et aménager une piste cyclable sur le chemin de Chambly.

Développement : 57 M$ d'investissements sont prévus pour le développement de projets immobiliers novateurs qui améliorent la qualité de vie et génèrent des revenus permettant la bonification des services aux citoyens. À titre d'exemple, 2,5 M$ seront consacrés à l'aménagement de l'écoquartier Faubourg Cousineau. D'autre part, le budget prévoit l'implantation de mesures incitatives afin de favoriser la venue d'entreprises œuvrant dans des secteurs industriels de pointe.

Infrastructures de rues et bâtiments : 53 M$ pour la réfection des chaussées, des infrastructures souterraines, l'installation de compteurs d'eau dans les industries, commerces et institutions, la mise à niveau du réseau de traitement et de distribution de l'eau. Des sommes seront également consacrées à l'entretien d'édifices patrimoniaux et sportifs.

Maintenir la confiance des citoyens

« Depuis 2009, nous n'avons ménagé aucun effort pour revoir de nombreuses façons de faire à la Ville de Longueuil. Et, dans le contexte où la confiance des citoyens a été ébranlée par des révélations fracassantes de la Commission Charbonneau, nous voulons nous assurer que chaque dollar soit correctement investi et nous procéderons à une réforme complète de nos pratiques en matière d'achat de biens et de services », s'engage la mairesse de Longueuil.

Gestion de la dette

Malgré tous les investissements réalisés en 2012, le service de la dette ne s'est accru que de 1,5 M$, pour s'établir à 41,4 M$. Le poids relatif de cette dépense sur l'ensemble du budget de fonctionnement de la Ville est comparable avec les autres villes de 100 000 habitants et plus.

En 2011, le coût du service de la dette représentait à Longueuil 11,98 % du total du budget de fonctionnement de la Ville, comparativement à un ratio de 15,22 % dans les villes de 100 000 habitants et plus, de 14,92% à travers tout le Québec et de 14,25 % en Montérégie.

« Rigueur et responsabilité marquent notre administration depuis 2009, de sorte que la situation financière avantageuse de la Ville permettra de bonifier la qualité de vie des citoyens, dans chaque quartier, au cours de la prochaine année. Notre budget est résolument tourné vers le citoyen. Il respecte la capacité de payer des contribuables tout en mettant l'accent sur le maintien et l'amélioration des services directs à la population », conclut Caroline St-Hilaire.