Première rencontre fructueuse entre la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, et le conseil d’administration de DASH-L

Le conseil d'administration de Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) et la Ville de Longueuil ont convenu de la mise sur pied immédiate d'un comité de gestion du bruit, lors d'une rencontre qui s'est tenue hier à l'hôtel de ville de Longueuil.

Lors de cette rencontre, les représentants du conseil d'administration de DASH-L et la mairesse, Caroline St-Hilaire, ont pris acte des recommandations contenues dans le Rapport Flanagan et ont résolu de prioriser l'identification à court terme de mesures qui permettront de réduire le bruit de façon substantielle et immédiate aux abords de l'aéroport de Saint-Hubert. La mise en œuvre de ces mesures devra être déployée d'ici la mi-mai.

La définition du mandat et la composition du comité de gestion du bruit restent à finaliser. La mairesse et DASH-L ont toutefois convenu que ce comité sera composé, entre autres, d'experts de l'industrie aéronautique, d'élus et d'intervenants du domaine de la santé. La représentation citoyenne devra aussi être assurée au sein de ce comité.

« Notre volonté était de sensibiliser DASH-L sur l'impact du bruit et de démontrer la priorité de ce dossier. À la suite de cette rencontre, je suis convaincue qu'ils partagent notre préoccupation et reconnaissent l'urgence d'agir », a souligné la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

« Les membres du conseil d'administration de DASH-L reconnaissent la problématique du bruit et croient que le Rapport Flanagan contient l'essentiel des solutions. Un comité d'étude des recommandations a d'ailleurs été mis en place afin d'émettre des propositions et les membres sont confiants de trouver des mesures efficaces qui répondront aux attentes du milieu », a affirmé le président de DASH-L, Jacques Spencer.

Rappelons que la mise en place d'un comité de gestion du bruit, en partenariat avec la Ville de Longueuil, DASH-L, les acteurs de l'industrie, de la santé et des citoyens, constitue la première des actions proposées dans le Rapport Flanagan.