« Il faut accélérer les études pour un nouveau pont Champlain » - Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil

Dans le cadre des rencontres prébudgétaires du ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités à la Chambre des communes, l'honorable Chuck Strahl, la mairesse de Longueuil, Madame Caroline St Hilaire, a plaidé pour une accélération de l'étude du projet de construction d'un nouveau pont Champlain reliant Longueuil et Montréal.

En présence d'une vingtaine de leaders du milieu des transports et de la communauté d'affaire de la région métropolitaine, Mme St-Hilaire a, à titre de mairesse de Longueuil, de présidente de l'agglomération de Longueuil et de membre du caucus des municipalités de la Métropole de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), insisté sur l'importance d'aller rapidement de l'avant et de déterminer un échéancier clair en ce sens.

« Je me réjouis du consensus métropolitain de prioriser la construction d'un nouveau pont Champlain parmi les projets d'infrastructure fédérale dans la région », a déclaré la mairesse de Longueuil à la sortie de la rencontre.

« L'aménagement d'un nouveau pont et la mise en place d'un système léger sur rail (SLR) dans cet axe sont des solutions incontournables face à l'état de dégradation prématurée du pont Champlain, l'intensification de la circulation interrives et les besoins en matière de mobilité et de développement durable sur la Grande Rive-Sud ».

La capacité de la voie réservée aux autobus du pont Champlain est atteinte, car ils y circulent à raison de 430 mouvements aux heures de pointe, matin et soir, transportant 17 000 personnes, soit l'équivalent de la population des villes de Rivière-du-Loup, l'Assomption ou Deux-Montagnes. Ouvert en 1962, le pont Champlain est le plus achalandé au Canada. Plus de 60 millions de véhicules l'empruntent chaque année, dont 5 millions de camions.

L'aéroport de Saint-Hubert

Durant cette rencontre, Madame St-Hilaire a, par ailleurs, demandé au ministre de bonifier le programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires (PAIA) afin d'éviter la dégradation des équipements. Elle a également demandé au ministre de se pencher sur les problèmes de développement durable et de cohabitation liés aux activités aéroportuaires en milieu urbain. Devant la préoccupation de la mairesse pour ce dossier, le ministre Chuck Strahl a convenu de la rencontrer personnellement d'ici quelques semaines afin de poursuivre les échanges.