Dossier du 226-228, rue Grant : La Ville s’assurera d’une meilleure gestion des dossiers du patrimoine

À la suite de la séance d'information publique de mardi dernier relativement au dossier du 226-228 de la rue Grant, la Ville de Longueuil commande une expertise indépendante afin de déterminer avec exactitude la valeur patrimoniale de cet immeuble situé dans l'arrondissement du Vieux-Longueuil. Rappelons que le comité consultatif d'urbanisme du Vieux-Longueuil (CCU) a autorisé la démolition du bâtiment désaffecté par un promoteur qui souhaite construire des condominiums.

L'administration annonce également que, dorénavant, tous les immeubles compris dans le site patrimonial du Vieux-Longueuil, pouvant receler une valeur historique réelle, feront l'objet d'une expertise indépendante dans le cas d'altérations majeures de leurs structures ou encore d'un projet de démolition.

« Le patrimoine est une richesse de notre collectivité. Toutes les mesures devant assurer son maintien et sa mise en valeur doivent être prises. Compte tenu des questionnements légitimes que soulève ce type de dossier auprès des citoyens, la Ville se doit de procéder à des expertises indépendantes pour déterminer la valeur patrimoniale réelle dans les cas de même nature », explique la mairesse Caroline St-Hilaire.

Rappel des faits

Le 20 janvier dernier, le CCU de l'arrondissement du Vieux-Longueuil, présidé par madame Johane Fontaine-Deshaies, conseillère du district 11, a approuvé la démolition de l'immeuble du 226-228 de la rue Grant, après avoir pris connaissance des rapports d'experts soumis par le promoteur. Les rapports affirment que l'immeuble est insalubre, non conforme aux normes et qu'il n'a pas de valeur patrimoniale.

L'immeuble a aussi été jugé sans aucun intérêt patrimonial et avec perte d'intégrité dans le rapport daté de mai 1991 du comité sur la protection des immeubles ayant une valeur patrimoniale de la Ville de Longueuil.

Bien que la présidente n'ait exprimé aucune réserve sur l'ensemble des documents dont elle avait pris connaissance, le mardi 15 mars, elle émettait un communiqué dans lequel elle réclamait des analyses plus poussées sur la valeur patrimoniale de l'immeuble de la rue Grant.

Madame Deshaies s'exprimait à titre de présidente du CCU du Vieux-Longueuil, mais pour ce faire, elle a utilisé la voix d'un communiqué du Parti municipal de Longueuil (PML). Il s'agit d'une manière de procéder tout à fait inhabituelle au sein de l'administration municipale et elle porte à confusion.

Des mesures plus rigoureuses d'encadrement

« Cette situation inusitée est de nature à soulever des inquiétudes à l'endroit d'un processus qui relève entièrement de l'autorité de l'arrondissement du Vieux-Longueuil. La Ville n'a d'autre choix que de prendre les moyens nécessaires pour encadrer dorénavant plus étroitement le processus et garantir l'objectivité, la rigueur et la transparence des décisions », soutient la mairesse.

Des mesures à cet égard seront présentées lors de la prochaine séance du conseil de ville du 22 mars prochain.