Pour investir dans le transport en commun à Longueuil

La mairesse de Longueuil, madame Caroline St-Hilaire, estime que la proposition de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) de hausser progressivement d'un demi cent sur 10 ans la taxe sur l'essence permettra le financement approprié d'équipements qui bénéficieront directement aux usagers de Longueuil et favoriseront le développement du transport en commun sur la Rive-Sud.

Cette proposition de la CMM a été formulée dans un mémoire remis au ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, dans le cadre de ses consultations prébudgétaires. Le document rappelle que chaque dollar investi dans le transport collectif « stimule deux fois plus l'économie régionale que celui investi dans l'automobile, puisque 50 % des dépenses liées à l'automobile sont exportées à l'extérieur du Québec ».

Madame St-Hilaire, qui est membre du comité de direction de la CMM, explique que « les sommes recueillies seront directement affectées à des projets précis, tels un nouveau terminus au centre-ville pour les autobus provenant de la Rive-Sud, le prolongement du métro de Longueuil et le système léger sur rail (SLR) en lien avec le projet d'un nouveau pont Champlain. Ces mesures vont profiter à moyen et long terme aux usagers du transport collectif de Longueuil, en plus d'améliorer la qualité de vie des résidents de toute la Rive-Sud ».

Réfection du bâtiment du métro

D'autre part, la mairesse de Longueuil annonce que la Ville enclenche les actions nécessaires pour une réfection importante du bâtiment de la station de métro Longueuil—Université-de-Sherbrooke. « L'immeuble est propriété de la Ville et il a été négligé depuis de trop nombreuses années. Il date de l'ouverture de la station il y a 44 années et il est grandement temps de s'en occuper, tout comme d'autres infrastructures et équipements à Longueuil qui devront recevoir une mise à niveau ».