La Ville de Longueuil demande que soit désigné refuge faunique le boisé Du Tremblay

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, et le chargé de projets au Centre de l'information sur l'environnement de Longueuil (CIEL) pour les rainettes faux-grillon de l'Ouest, Tommy Montpetit, se sont rendus, aujourd'hui, au boisé Du Tremblay, sur les propriétés de la Ville en voie de devenir refuge faunique. Ces terrains d'une superficie de 173 hectares constituent la majeure partie du boisé situé à l'intérieur des limites de la Ville de Longueuil.

Cette visite fait suite à la décision du conseil municipal du 22 février dernier autorisant qu'une demande de reconnaissance soit adressée à cette fin au ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF).

Le statut de refuge faunique du boisé Du Tremblay permettrait, notamment d'assurer la conservation d'une richesse unique en Montérégie, soit la rainette faux-grillon de l'Ouest, ainsi que la conservation et la mise en valeur de l'habitat, des milieux humides et d'autres composantes de la faune, dont le cerf de Virginie. De plus, il assurerait une reconnaissance provinciale et nationale, laquelle favorisera l'accès à des programmes pour l'acquisition et la mise en œuvre du maintien de la ressource.

Le dépôt de la requête est également appuyé par le Comité de rétablissement de la rainette faux-grillon de l'Ouest composé d'experts du MRNF.

photo (voir bas de vignette pour détails)

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, et le chargé de projets au Centre de l'information sur l'environnement de Longueuil (CIEL) pour les rainettes faux-grillon de l'Ouest, Tommy Montpetit, en visite au boisé Du Tremblay.