Longueuil dépose le rapport sur sa situation financière

Lors du conseil de ville du 20 septembre, la mairesse de Longueuil, madame Caroline St-Hilaire, a déposé le rapport sur sa situation financière, concernant ses compétences locales. Madame Sylvie Parent, responsable des finances au sein du comité exécutif, a quant à elle énoncé les orientations du prochain budget et de son plan triennal d'immobilisations (PTI).

Le budget voté en 2010 était de 335,7 M$. La Ville en avait dégagé un surplus de 21,6 M$ qui résulte notamment d'une très bonne activité sur le marché immobilier. Ce surplus a été distribué dans divers fonds de la Ville, soit : 6 M$ au fonds d'infrastructures, 5,9 M$ au fonds de développement durable, 3,9 M$ pour la création d'un fonds de réserve de stabilisation, 3 M$ au fonds de roulement, 1,9 M$ au fonds de voirie pour le déneigement et 400 000 $ pour le renflouement du fonds d'assurance.

Alléger le fardeau fiscal

Le rapport sur la situation financière de la Ville de Longueuil démontre également que la Ville s'est employée, depuis le début de l'année, à mettre en place des mesures afin d'alléger le fardeau fiscal des contribuables. Cela se traduit par la révision en profondeur de ses activités pour dégager à terme une marge de manœuvre de 15 M$. Un plan d'action en huit points a été mis en place, portant notamment sur l'accélération du développement économique, le développement de nouvelles sources de revenus et une meilleure utilisation du capital humain.

« Notre administration s'est employée à redresser la situation financière et à redresser les infrastructures. La prochaine année sera principalement consacrée à déployer notre vision du développement de la ville : un développement durable qui inclura un plan d'urbanisme et de transport, ainsi que des mesures d'attraction et de rétention de nos jeunes et des familles, comme un programme d'accès à la propriété », explique Sylvie Parent.

Les infrastructures

Au terme des consultations sur l'état des infrastructures, la Ville a mis en place un programme de réfection et de reconstruction, totalisant plus de 40 M$, incluant le remplacement de conduites d'aqueduc, d'égout et des chaussées. Les travaux de la phase 2 de la Place Charles-Le Moyne ont également été entrepris. Des investissements de plus de 10 M$ ont aussi été réalisés dans les parcs, espaces verts et pistes cyclables. Tous ces investissements profiteront directement aux citoyens.

Plan triennal d'immobilisations

Le prochain plan triennal d'immobilisations (PTI) sera inspiré des consultations publiques sur l'état des infrastructures du printemps dernier. De plus, la Ville introduit un changement important dans l'élaboration du PTI : le comité des priorités mesurera tous les besoins en investissements et rattachera dorénavant un budget réel à tous les projets.

Défis budgétaires

Des défis financiers importants devront être relevés en 2012. Il s'agit d'abord du renouvellement des contrats de travail des employés syndiqués et des avantages sociaux qui s'y rattachent et ensuite, du financement du redressement des infrastructures.

Cet enjeu fera d'ailleurs l'objet de consultations pré-budgétaires le mois prochain. Ces consultations ont été mises en place par l'administration St-Hilaire, pour permettre aux citoyens et aux décideurs de guider le conseil dans l'élaboration du budget chaque année.