Longueuil révise sa structure organisationnelle et réalise une économie annuelle de 240 000 $

La Ville de Longueuil révise sa structure organisationnelle pour l'adapter à sa nouvelle réalité tout en épargnant 240 000 $ par année en salaires et avantages sociaux.

« La structure organisationnelle révisée pose les jalons d'une nouvelle vision qui s'articule autour de trois secteurs prioritaires : la gestion et le développement durable du territoire, la qualité des services aux communautés et aux arrondissements, l'optimisation de nos ressources humaines et financières. Enrichir le dialogue et rassembler les différents acteurs autour d'un projet commun respectueux de notre réalité constitue la vision à laquelle nous aspirons, et c'est dans cet esprit que nous travaillerons en concertation avec une fonction publique performante », a expliqué la mairesse, Caroline St-Hilaire.

Une direction générale adjointe — services aux communautés et aux arrondissements est créée et comprend les services de police, de sécurité incendie et la Direction de la culture, du loisir et de la vie communautaire. Me Daniel Carrier en assume la fonction, en cumulant les responsabilités liées à la Direction des services juridiques. Celui-ci doit déposer la macrostructure de son secteur d'activité dans les meilleurs délais et amorcer le processus de recrutement du directeur de la culture, du loisir et de la vie communautaire.

Le directeur général adjoint aux services administratifs, André Lachapelle, est mandaté pour préparer et déposer dans les meilleurs délais un plan d'action triennal pour son secteur d'activité qui comprend les directions de l'évaluation, des finances, des ressources humaines ainsi que des ressources informationnelles et matérielles.

Sylvie Toupin, qui occupait le poste de chef de service à la planification budgétaire, est nommée directrice des finances et trésorière.

La direction générale adjointe — développement est abolie. Les directions du développement durable et planification du territoire (anciennement nommée planification du territoire et des équipements d'agglomération), du génie, de l'urbanisme et des travaux publics sont désormais regroupées sous la bannière de la gestion du territoire et relèvent du directeur général. Ce secteur doit être révisé pour favoriser une meilleure cohérence et coordination en matière de gestion du territoire.

Linda Rivard, précédemment chef de service des communications institutionnelles et soutien-conseil, est nommée directrice des communications et relations avec le citoyen. Mme Rivard relève du directeur général.

Cette révision engendre, sur une base annuelle, une économie salariale de 191 404 $, dont 153 820 $ sont liés à l'abolition du poste de DGA — développement. En ajoutant les avantages sociaux de 25 %, l'économie budgétaire s'élève à 239 255 $.