L’Agglomération de Longueuil intensifie sa lutte contre l’agrile du frêne

L'Agglomération de Longueuil a adopté un plan d'action visant à prévenir la propagation de l'agrile du frêne, à la suite de son inclusion dans une zone règlementée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). L'Agence impose des restrictions sur le déplacement hors des zones règlementées des produits du frêne, tels que les branches, troncs, souches, feuilles, ainsi que du bois de chauffage de toutes les essences. Une série de mesures sera mise en place dans les cinq villes de l'agglomération, soit Longueuil, Boucherville, Brossard, Saint-Lambert et Saint-Bruno-de-Montarville, afin de contrôler le déplacement des matières susceptibles d'être contaminées par cet insecte ravageur.

Étant responsable du traitement des matières résiduelles, l'Agglomération de Longueuil demande aux villes liées de prendre des mesures afin d'interdire le dépôt des branches et des autres résidus verts lors des collectes de déchets. Comme le site d'enfouissement desservant le territoire de l'agglomération se trouve à l'extérieur de la zone règlementée, les citoyens sont invités à suivre les directives de leur ville pour éviter que l'agrile du frêne ne gagne du terrain. Les branches et les troncs d'arbres sont acceptés dans les écocentres Marie-Victorin à Longueuil et Grande Allée à Brossard, où ils sont traités de façon sécuritaire. Les citoyens sont incités à s'y rendre au besoin.

L'Agglomération de Longueuil encourage ses citoyens à réduire à la source les résidus verts. La pratique de l'herbicyclage est une façon écologique de valoriser les résidus de gazon. Le compostage domestique est également conseillé pour les résidus de jardin.

Les citoyens sont invités à visiter le site Internet de leur municipalité ou le longueuil.quebec afin de s'informer sur la problématique de l'agrile du frêne et à mettre en pratique les conseils qui s'y trouvent.

Une menace à prendre au sérieux

La présence de l'agrile du frêne a été attestée dans l'agglomération de Longueuil en 2012. Depuis son arrivée sur le continent nord-américain au début des années 2000, cet insecte a entraîné sur son passage la mort de millions de frênes. De nombreuses méthodes prometteuses sont à l'essai pour venir à bout de ce parasite. D'ici à ce qu'une solution soit trouvée, l'Agglomération de Longueuil incite les citoyens et citoyennes à joindre leurs efforts pour contenir sa progression !