Budget 2014 : se donner les moyens d’une ville encore plus humaine, encore plus efficace et encore plus affirmée

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, accompagnée de la responsable des finances au comité exécutif, Sylvie Parent et du directeur général de la Ville de Longueuil, André Lachapelle, a présenté aujourd'hui le budget 2014 de la Ville de Longueuil. Faisant suite à l'exercice de redressement entamé en 2010, c'est un budget responsable et qui s'élève à 378,6 M$, une hausse de 2,1 % par rapport à 2013, qui a été présenté aujourd'hui.

« Ce budget est le fruit d'une gestion responsable et rigoureuse qui respecte la capacité de payer des citoyens. Il s'appuie sur les principes clairs qui sous-tendent notre mandat, soit d'offrir une ville encore plus humaine, encore plus efficace et encore plus affirmée. Il nous donnera les moyens d'aller plus loin dans le service aux citoyens dans chaque quartier. Il permet de plus de lancer l'ambitieux projet Longue Rive qui mettra en valeur les rives de Longueuil pour redonner accès au fleuve à toute la population », soutient la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

« Pour une deuxième année consécutive, le budget limite la hausse moyenne du compte de taxes résidentiel à 1 %. Il maintient par ailleurs la taxe de 1 % dédiée aux infrastructures, qui a permis depuis 2012 un rattrapage du déficit d'entretien de celles-ci. Longueuil demeure donc une ville à la taxation des plus compétitives et au taux d'endettement des plus responsables alors que la dette totale passe de 408,3 M$ à 403,4 M$ », affirme Sylvie Parent, membre du comité exécutif et responsable des finances.

Les recettes fiscales de 302,3 M$ constituent 80 % des revenus totaux du budget 2014. Selon les projections et l'historique en matière de droit de mutation, le marché immobilier sera en croissance en 2014, ce qui permettra des revenus supplémentaires de 3,5 M$. Signe de l'effervescence que connaît ce secteur, les revenus des droits de mutation ont connu une hausse de 0,8 M$. À noter que la modification unilatérale de la méthode de calcul pour la compensation de la TVQ par le gouvernement du Québec entraîne un manque à gagner de 2,2 M$. Quant à la quote-part de Longueuil pour ses activités d'agglomération, elle est en hausse de 7,1 M$ en raison notamment de l'indexation de la rémunération et les charges sociales, la poursuite de la mise en œuvre du schéma de couverture de risques, ainsi que la contribution au Réseau de transport de Longueuil (RTL), incluant le service Accès 65+. Par ailleurs, le plan triennal d'immobilisations (PTI) 2014-2015-2016 prévoit des travaux se chiffrant à 398,1 M$. Avec ces investissements, la Ville entend assurer le renouvellement des infrastructures, soutenir le développement économique et répondre aux besoins des citoyens.

Aller plus loin
Le budget 2014 donnera, avec des investissements de plus de 170 M$, les moyens à l'administration municipale de poursuivre la modernisation et la revitalisation des grandes artères commerciales, comme la rue Saint-Charles, le chemin de Chambly et le boulevard Churchill. Il prévoit également les fonds pour entreprendre la phase 2 du déploiement du service Express d'autobus sur le boulevard Roland-Therrien, aménager un écran antibruit en bordure de la route 116, compléter la construction du nouveau marché public permanent et reconstruire la piscine du parc Bariteau.

Le budget prévoit également les sommes nécessaires pour bonifier le programme Rénovation Québec et la démarche Municipalité amie des aînés, dont le maintien du service Accès 65+, qui offre la gratuité du transport en commun pour les 65 ans et plus. Enfin, il réserve les fonds pour l'aménagement des équipements sportifs en vue de la tenue de la 49e Finale des Jeux du Québec cet été, dont les retombées économiques prévues avoisinent les 20 M$.

Revoir les façons de faire
Trois nouveaux comités seront mis sur pied touchant des domaines importants de la collectivité. Il s'agit du comité sur la famille, qui proposera les mesures pour soutenir les familles et permettre leur épanouissement au cœur de la ville; le comité sur l'habitation proposera des mesures favorisant le logement social et l'attractivité auprès de nouveaux résidents; le comité des saines habitudes de vie mettra de l'avant des mesures pour stimuler la pratique de l'activité physique et mettra en valeur les équipements sportifs, ainsi que les grands parcs et espaces verts.

« Les élus qui siégeront sur ces comités ne recevront pas de rémunération. Dans le souci de donner l'exemple, nous avons aussi réduit la composition des commissions et le nombre d'élus au conseil de 26 à 15, ce qui permet des économies récurrentes de plus de 1,2 M$. J'ai aussi demandé à l'administration de faire sa part en poursuivant, avec encore plus de vigueur, le travail d'optimisation en cours », explique la mairesse, Caroline St-Hilaire.

Des défis importants
Longueuil sera confrontée aux défis incontournables de la renégociation du pacte fiscal entre Québec et les municipalités, du financement du transport collectif et du financement des régimes de retraite, qui vont exercer une pression budgétaire accrue sur les finances de la Ville.

« Nous avons déjà entamé des discussions avec le milieu municipal et le gouvernement du Québec pour revoir les façons de faire et trouver des solutions pour alléger le fardeau du financement de ces régimes sur nos finances publiques », affirme la mairesse de Longueuil.

Budget local 2014 de la Ville de Longueuil

Photo (voir bas de vignette pour détails)