Développement de la zone aéroportuaire : Longueuil financera l’installation et l’acquisition d’un silencieux pour aéronefs

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, a annoncé aujourd'hui l'intention de la Ville de Longueuil de financer l'achat de silencieux qui permettent de réduire considérablement les nuisances sonores des moteurs d'avions à l'aéroport de Saint-Hubert.

Cette annonce survient à la suite d'une recherche qui confirme que le premier silencieux certifié par Transports Canada permet de réduire de 44 % le niveau sonore des moteurs d'avions. Les conclusions de cette recherche ont été dévoilées aujourd'hui par le directeur du Centre technologique en aérospatiale (CTA), Pascal Désilets, dans le cadre de l'ouverture du 6e Colloque aérotechnique : Innovations et perspectives à l'École nationale d'aérotechnique (ÉNA).

« Depuis 2009, la Ville de Longueuil travaille activement à la mise en place de mesures pour atténuer les nuisances sonores générées par les activités de l'aéroport. L'homologation des silencieux, combinée à l'annonce de l'aide financière de 100 000 $ de la Ville, favorisera un développement de l'aéroport en harmonie avec le milieu et dans le respect de la qualité de vie des citoyens. Il s'agit d'une mesure qui contribuera à faire de l'aéroport de Saint-Hubert l'important moteur économique qu'il est pour Longueuil et toute notre région », a déclaré Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil.

Municipalisation de l'aéroport : une première étape franchie
En 2012, Longueuil a entrepris des démarches en vue de municipaliser l'aéroport. Le gouvernement du Québec a récemment confirmé qu'un amendement législatif serait déposé dès la reprise des travaux parlementaires pour transférer cette compétence de l'agglomération à la Ville de Longueuil. Ce transfert de responsabilité est le premier jalon vers l'objectif de municipalisation de l'aéroport.