Cabinet de la mairesse – Budget Leitao : la mairesse déplore l’incertitude qui plane concernant plusieurs projets porteurs pour Longueuil

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, se questionne sur les intentions de Québec pour la poursuite de plusieurs projets porteurs pour Longueuil dans le budget 2014-2015 présenté aujourd'hui par le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao. La mairesse souhaite notamment être rassurée sur la construction d'un nouveau complexe culturel, dont un accord de principe pour un investissement de 20 M$ a été annoncé en février dernier par le Gouvernement du Québec.

« Cela fait 20 ans que Longueuil attend patiemment la construction du complexe culturel. Il y a trois mois, la Ville de Longueuil et ses partenaires ont obtenu un engagement ferme du gouvernement du Québec. Nous espérons que cet engagement sera honoré et que ce projet essentiel pour notre communauté est toujours à l'agenda du gouvernement », affirme la mairesse.

Peu d'investissements en transport collectif
Le mode de transport collectif qui sera aménagé sur le futur pont Champlain est toujours à l'étude par le gouvernement dans le budget 2014-2015, alors que l'échéancier de construction est devancé et que le gouvernement fédéral doit prévoir les aménagements nécessaires pour le mode choisi.

« Il y a un consensus fort en faveur du SLR comme mode de transport collectif lourd sur le futur pont Champlain. Compte tenu de cette unanimité, nous nous questionnons sur l'intention du gouvernement de poursuivre l'étude de ce projet qui aura un effet structurant sur tout le réseau de transport collectif métropolitain », précise Caroline St-Hilaire.

Quant au prolongement du métro à Longueuil, ce projet est également toujours à l'étude.

« Une série de travaux sur les ponts Mercier, Champlain et Louis-Hippolyte-La Fontaine sont prévus à court terme et occasionneront un ralentissement important de la circulation à Longueuil ainsi que de l'économie de toute la Rive-Sud. Si nous voulons éviter l'asphyxie de notre région, le gouvernement doit répondre au déficit d'investissements en transport collectif sur la Rive-Sud depuis les 40 dernières années », ajoute la mairesse.

La mairesse se réjouit par ailleurs de la poursuite du programme de développement de l'électrification des transports, une filière économique déjà bien implantée à Longueuil.

« Longueuil compte une masse critique d'entreprises liées à la filière de l'électrification des transports et nous comptons sur le maintien de ce programme pour faire croître cette industrie florissante à Longueuil », exprime Caroline St-Hilaire.

Plan Nord et stratégie maritime
La mairesse voit d'un bon œil la poursuite du Plan Nord et les projets prévus dans le cadre de la stratégie maritime. Elle espère cependant que Longueuil retirera des bénéfices de ces grands projets de développement qui pourraient générer des retombées économiques indirectes pour notre région.