Communiqué de presse

Exercice de mesures d’urgence à l’aéroport de Saint-Hubert

À la demande de DASH-L, gestionnaire de l'aéroport de Saint-Hubert, les services d'urgence de l'agglomération de Longueuil et des organismes de réglementation du transport participeront le jeudi 2 octobre prochain à compter de 9 h à un exercice de mise en œuvre du plan de mesures d'urgence de l'aéroport. En préparation depuis avril dernier, cet exercice doit être réalisé tous les quatre ans comme l'exige le Règlement de l'aviation canadienne.

L'exercice sera l'occasion de mettre à l'épreuve le plan de mesures d'urgence de l'aéroport de Saint-Hubert ainsi que le plan d'intervention de chacun des partenaires. Ceux-ci pourront tester leurs communications, leur déploiement, leurs méthodes d'intervention et leur interopérabilité.

L'exercice, une simulation d'accident d'avion sur le site de l'aéroport, mettra à contribution le Service de sécurité incendie (SSIAL), le Service de police et le centre d'appels 911 de l'agglomération de Longueuil, le centre d'appels Alerte Santé, la coopérative ambulancière de la CETAM, DASH-L, NAV CANADA, ainsi que le Bureau de la sécurité des transports du Canada.

« C'est avec intérêt et empressement que nous avons préparé cet exercice de simulation d'une grande importance pour nos équipes. Ces simulations nous permettent de mettre concrètement en application nos plans d'opérations et nos méthodes grâce à un exercice d'un grand réalisme et ainsi optimiser nos façons de faire », a déclaré Jean Melançon, directeur du SSIAL.

Cet exercice s'inscrit dans la volonté de l'agglomération de Longueuil d'organiser et de participer à plusieurs simulations de mesures d'urgence impliquant des scénarios variés. Rappelons qu'en avril 2013, un déraillement de train avait été simulé afin de mettre en pratique la coordination en situation de mesures d'urgence.

Les médias qui souhaitent couvrir l'événement sont invités à communiquer avec la ligne média du SSIAL, au 514 705-4332.

Source : Service de sécurité incendie – Service de l'organisation des secours publics