Transport de pétrole sur le fleuve Saint-Laurent : la Ville de Longueuil demande un resserrement des règles

Les élus de Longueuil ont joint leur voix à celle de la Ville de Sorel-Tracy en adoptant à l'unanimité une résolution demandant un encadrement plus strict pour le transport de pétrole sur le fleuve Saint-Laurent. Les conseillers municipaux de Longueuil appellent également les différents paliers de gouvernement à renforcer les mesures et plans d'urgence prévus en cas de déversement.

Le texte adopté par la Ville de Longueuil demande également au gouvernement fédéral de rendre plus sévères les normes sur le transport maritime, qui permettent maintenant la circulation de pétroliers d'une largeur allant jusqu'à 44 mètres. Les élus longueuillois recommandent aussi que les compagnies pétrolières fournissent des garanties financières, incluant un fonds d'atténuation et de compensation, qui reflètent le volume d'hydrocarbure qu'elles transportent.

« En plus d'être vital pour notre économie, le fleuve Saint-Laurent est une source d'eau potable pour de nombreuses villes du Québec, dont Longueuil. Les gouvernements fédéral et provincial doivent absolument informer les municipalités riveraines des matières dangereuses qui transitent par le fleuve et leur fournir les ressources pour intervenir efficacement en cas d'accident. Un déversement de pétrole pourrait autrement avoir des conséquences désastreuses autant sur l'environnement que sur la vitalité de nos collectivités », a déclaré la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Rappelons que la Ville de Longueuil est membre de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent et siège à la Table des maires des municipalités riveraines du Saint-Laurent. Ces organisations ont pour mission de représenter le milieu municipal dans les enjeux reliés à l'approvisionnement en eau potable et à favoriser une meilleure collaboration entre toutes les parties prenantes.