Communiqué de presse

Entrée en vigueur du nouveau règlement de tarification des fausses alarmes

Le conseil d'agglomération de Longueuil a procédé, le 23 octobre dernier, à l'adoption d'un nouveau règlement (CA-2014-207) établissant une nouvelle tarification des fausses alarmes déclenchées sur le territoire du Service de police de l'agglomération de Longueuil.

Cette nouvelle tarification entrera officiellement en vigueur le 1er janvier 2015. Les détenteurs de systèmes d'alarmes recevront désormais une amende dès la deuxième fausse alarme déclenchée au cours d'une même année, comme le stipule le tableau suivant :

Tableau de tarification à compter du 1er janvier 2015i

Fausse alarme Résidentiel Commercial
1re Avis, sans frais Avis, sans frais
2e 90 $ 125 $
3e 115 $ 225 $
4e et plus 150 $ 300 $

i Sur une période annuelle allant du 1er janvier au 31 décembre

Il faut noter que le phénomène des fausses alarmes constitue un véritable fléau, tant dans l'agglomération de Longueuil que partout au Québec. Dans bien des cas, les mêmes personnes sont à l'origine de plusieurs fausses alarmes répertoriées sur notre territoire.

  • Il y a eu en 2013 plus de 13 927 alarmes déclenchées sur le territoire du SPAL

  • Environ 98 % étaient de fausses alarmes

  • Majorité des fausses alarmes occasionnées par :

    • Codes erronés
    • Portes ou fenêtres mal fermées
    • Erreur de programmation d'un employé mal formé
    • Équipements défectueux
    • Mauvaise installation de détecteur de mouvement
  • Fausses alarmes 3 fois plus nombreuses dans les édifices commerciaux que dans les édifices résidentiels

  • Chaque appel prend en moyenne 22 minutes à être traité

  • En 2012, les fausses alarmes pour la patrouille duo représentaient 10 850 heures par année perdues, ou près de 6 policiers à temps plein dédiés aux fausses alarmes

  • Risques lors du déplacement du véhicule patrouille en mode urgence

Au cours des prochains jours, les policiers du SPAL qui répondront à une fausse alarme laisseront sur place un accroche-porte à la résidence ou au commerce des gens concernés. Les détails de la nouvelle règlementation s'y trouveront.

Le coût social des fausses alarmes doit donc diminuer et le SPAL a besoin de la collaboration des citoyens de l'agglomération de Longueuil pour y arriver. En bout de ligne, qu'on se le dise : Les fausses alarmes, ça ne coûte rien de faire attention!