Longueuil propose un budget pour réaliser une ville plus saine, plus humaine, plus durable — Impôt foncier à 1,9 % et taxe dédiée aux infrastructures de 1 %

L'administration de la mairesse Caroline St Hilaire a présenté aujourd'hui un budget de 359,3 M$, comportant une hausse de la taxe foncière de 1,9 %, associée à une taxe dédiée de 1 % pour le renouvellement des infrastructures. Cette taxe dédiée permettra de réaliser des travaux de 100 M$ : les deux tiers de cette somme seront affectés à des travaux touchant les aqueducs, les égouts et les chaussées. Le reste sera consacré aux bâtiments publics, parcs et espaces verts de la Ville.

La hausse de l'impôt foncier en 2012 correspond à une augmentation de 42 $ pour une maison unifamiliale-type de 214 200 $, tandis que la taxe dédiée de 1 % équivaut à 23 $ par année, pour les deux prochaines années. La taxation demeurera sous l'indice des prix à la consommation (IPC) et Longueuil continuera de taxer moins par habitant que les autres grandes villes du Québec.

« Gérer une ville, c'est d'abord et avant tout respecter la capacité de payer des citoyens. Après avoir redressé les finances publiques de la Ville, demandé un effort à l'administration, consulté à maintes reprises les citoyens, nous sommes satisfaits du budget 2012 qui nous permet de réaliser une ville plus saine, plus humaine et plus durable », soutient la mairesse Caroline St-Hilaire.

Une ville plus saine

Depuis son arrivée en poste, l'administration a œuvré au redressement budgétaire de la Ville. Ainsi, la mise en place d'un plan d'action budgétaire de 15 M$ sur deux ans a permis de dégager jusqu'à maintenant une marge de manœuvre supplémentaire de 10 M$. De plus, la réduction du nombre d'élus de 26 à 15 permettra une économie annuelle de 1 M$ à compter de 2014.

Certains enjeux, à forte incidence financière, seront abordés au cours de la prochaine année. C'est le cas du renouvellement des conventions collectives, du dossier des avantages sociaux et des régimes de retraite. La hausse des coûts de fonctionnement de la Ville liée à ces enjeux dépasse les 75 %.

Une ville plus humaine

Le budget 2012 prévoit une série de nouvelles mesures et de nouveaux services dès l'an prochain afin d'accroître les services aux citoyens :

  • Un nouveau programme d'accès à la propriété sera mis sur pied en 2012 pour favoriser la revitalisation de certains des secteurs de la ville et attirer de nouvelles familles,
  • Une solution a été trouvée au dossier épineux de la gestion animalière, en collaboration avec les villes voisines.
  • Un marché public verra le jour l'année prochaine dans la 5e ville en importance au Québec.
  • Un réseau vélos libre-service sera implanté à partir du métro de Longueuil, jusqu'au collège Édouard-Montpetit, en passant par la rue Saint-Charles dans le Vieux-Longueuil.
  • Le service 311 sera mis en œuvre pour faciliter l'accès du citoyen aux services municipaux.
  • L'embauche de nouveaux pompiers et la construction d'une nouvelle caserne de pompiers dans l'arrondissement de Saint-Hubert.
  • La « Carte Accès Longueuil » sera introduite et donnera accès aux services de loisirs, de sports et de la culture sur l'ensemble du territoire. Cette carte sera gratuite.

Une ville plus durable

Pour encourager l'usage responsable de l'eau, la Ville a entrepris cette année l'installation de compteurs d'eau dans tous les commerces et industries. D'ici à ce que l'opération soit complétée, une taxe transitoire de 100 $ pour les industries et de 50 $ pour les commerces est instaurée. Une taxe de 30 $ pour les piscines sera aussi appliquée. En contrepartie, le programme de subvention pour les bacs de récupération d'eau de pluie est reconduit, ainsi que celui pour les couches jetables.

« En environnement, chaque geste compte pour réduire notre empreinte écologique. Notre administration a pris le virage vert, et ne ménagera aucun effort pour faire sa part », explique la mairesse de Longueuil.

Pour le déneigement, une nouvelle politique d'épandage plus écologique sera mise en place. Deux nouveaux écocentres seront aménagés pour faciliter la récupération sur le territoire. L'administration mettra en place un conseil de ville sans papier afin de transmettre aux, élus par voie électronique, tous les procès-verbaux, documents légaux et sommaires exécutifs.

Pour contribuer à l'efficacité et la cohérence de ses mesures durables, la Ville a créé un nouveau Bureau de l'environnement à la Direction de l'urbanisme et du développement durable. Ensemble, ils travaillent déjà au nouveau plan d'urbanisme de la Ville, le plan de transport et le plan de développement durable.

Réaliser le développement des cinq grands pôles

La Ville accélérera le développement de ses grands pôles grâce à sa nouvelle direction des grands projets, qui regroupera notamment la gestion des actifs immobiliers. Ces pôles constituent des atouts de développement économique :

  • Place Charles-Le Moyne : réaménagement complet de l'entrée de la ville
  • Cité santé universitaire : revitalisation de l'axe du boulevard Taschereau
  • Pôle central : pôle aéronautique, marché public et gare intermodale
  • Pointe de la Voie maritime : accès direct au fleuve pour les citoyens
  • Pôle Roland-Therrien : revitalisation de terrains industriels

Notons en terminant que le plan triennal d'immobilisations (PTI) prévoit des investissements de l'ordre de 325,3 M$ jusqu'en 2014.