Commission Charbonneau - La Ville de Longueuil réitère sa demande d’un financement public adéquat des candidats et des partis politiques municipaux

La Ville de Longueuil a adopté mardi soir une résolution demandant au gouvernement du Québec de hausser le financement public des candidats et des partis politiques municipaux afin d'assurer leur indépendance face au financement, tout en disposant des budgets suffisants pour rejoindre leurs électeurs, communiquer leur programme électoral et stimuler la participation aux élections.

Compte tenu des allégations de corruption, de collusion et de financement illégal des candidats et des partis politiques municipaux rapportées à la Commission d'enquête sur l'industrie de la construction, la résolution demande au gouvernement de compenser la diminution des contributions individuelles en augmentant le financement public de manière à ce qu'il représente au moins 70 % du plafond des dépenses électorales permises.

« Notre administration considère qu'il faut prendre des mesures tangibles pour assurer un financement public adéquat. Le projet de loi 26 du ministre Gaudreault ne suffit pas. Les règles doivent être resserrées dès maintenant, pour que la confiance des citoyens envers les instances municipales soit rétablie », a déclaré la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

La résolution rappelle aussi que le principe fondamental qui doit guider la réforme du financement des candidats et des partis politiques municipaux soit de hausser le financement public pour réduire l'incidence du financement privé sur les campagnes électorales.