Un premier éco-quartier verra le jour à Longueuil

Un projet immobilier novateur, entièrement élaboré selon les plus hauts standards de la norme LEED, verra le jour à Longueuil. Les promoteurs de l'éco-quartier Faubourg Cousineau viennent de remporter l'appel de propositions pour des terrains d'une valeur de 4 731 391,70 $ dans l'arrondissement de Saint-Hubert, dans le secteur de l'autoroute 30, des rues Ovila, Arlington et du boulevard Kimber.

La phase 1 de l'éco-quartier Faubourg Cousineau a été planifiée dans son ensemble selon la plus élevée des certifications de construction en développement durable, soit la norme LEED ND (Leadership in Energy and Environmental Design in Neighboorhood Development). Ce premier éco-quartier prévoit l'implantation d'un secteur à usage mixte, où seront regroupés des services de proximité, des espaces à bureau, ainsi que des unités résidentielles.

Dans sa première phase, l'éco-quartier comptera plus de 200 unités de logements unifamiliaux et de type condo. Il comportera des bornes de recharges électriques pour les voitures, des stationnements d'auto-partage, des stationnements couverts pour vélos, des lampadaires LED et énergie solaire dans les parcs, ainsi qu'un programme d'économie d'énergie pour l'éclairage de rue.

Vente par appel de proposition
La vente d'un terrain par appel de propositions permet généralement d'obtenir le prix se rapprochant le plus de sa valeur marchande. Dans le cas présent, la valeur des lots s'élevait à près de 38 $ du mètre, alors qu'ils ont été vendus à environ 50 $ du mètre carré.

« Dans le cas de ce projet, cette façon de procéder entraîne un gain de près de 1 M$ pour la Ville. L'appel de propositions public pour la vente de terrains est une pratique que notre administration a mise de l'avant. Elle engendre des retombées positives et concrètes. Les citoyens de Longueuil peuvent être assurés que la Ville obtient pour eux les meilleures conditions financières possible. De plus, on évalue les revenus en droit de mutation à environ 1 M$, sans compter des revenus de près de 900 000 $ en taxes foncières pour la première phase du projet », a expliqué Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil.

Ce projet s'inscrit dans les nouvelles orientations de l'administration St-Hilaire visant à développer une ville durable pour l'avenir. D'ailleurs, la Ville mène actuellement une consultation afin de se doter d'un plan stratégique de développement durable.