Longueuil lance le projet pilote Éco-Territoire 21

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, en présence du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), Laurent Lessard, de la ministre du Tourisme, responsable de la région de la Montérégie et députée de Laporte, Nicole Ménard, et du maire de Montréal, Gérald Tremblay, a lancé le projet pilote Éco-Territoire 21, qui vise principalement le développement d'une agriculture durable dans le respect des milieux naturels, en remettant en culture, au cours des trois prochaines années des terres qui étaient à l'abandon. Le premier site d'une superficie de 55 hectares sera voué à l'agriculture biologique, alors que le deuxième site d'une superficie de 76 hectares sera destiné aux cultures à valeur ajoutée, pour un grand total de 131 hectares.

« Nous démontrons encore une fois aujourd'hui que le développement durable est au cœur de nos préoccupations. L'un des objectifs du projet Éco-Territoire 21 consiste à développer une agriculture périurbaine durable, permanente, diversifiée, respectueuse de l'environnement, et axée sur les besoins et les préoccupations des citoyens. D'ailleurs, la première phase du Marché public de Longueuil, qui a ouvert ses portes en mai dernier, reflète parfaitement cette vision durable et écoresponsable. Grâce à de telles initiatives novatrices, les consommateurs de Longueuil et des environs peuvent enfin connaître la provenance des aliments qui se retrouvent dans leur assiette, tout en encourageant les agriculteurs de chez nous », a expliqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Le 5 avril dernier, la Direction du secteur agricole et des pesticides (DSAP) du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) a produit, selon le guide de l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), un avis technique favorable à la remise en culture des terres situées dans le bassin versant de la rivière l'Acadie qui se jette dans le Richelieu, en aval du bassin de Chambly. Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), le MAMROT et le MDDEP ont conjointement mandaté l'IRDA pour proposer une démarche agroenvironnementale pour la mise en culture de terres en friche.

photo (voir bas de vignette pour détails)

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, lors du lancement du projet pilote Éco-Territoire 21 en présence (de gauche à droite) : du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), Laurent Lessard, du président de l'Union des producteurs agricoles (UPA), Marcel Groleau, de la ministre du Tourisme, responsable de la région de la Montérégie et députée de Laporte, Nicole Ménard, et du maire de Montréal, Gérald Tremblay.