Portail citoyen Langues

Longueuil reçoit 3 M$ pour lutter contre la violence liée aux armes à feu

Le gouvernement du Québec annonçait, le 24 septembre dernier, un investissement de 90 M$ dans sa Stratégie québécoise de lutte contre la violence liée aux armes à feu, dont 3 M$ sur cinq ans iront au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

Aussi appelée l’opération Centaure, la Stratégie québécoise de lutte contre la violence liée aux armes à feu vise à endiguer la violence liée aux armes à feu, notamment par l’ajout de ressources sur le terrain. Quatre axes d’intervention sont visés, soit :

  1. Renforcer les corps de police par le déploiement d’équipes spécialisées
  2. Perturber l’approvisionnement illégal des armes à feu
  3. Soutenir l’intervention et le développement des connaissances
  4. Prévenir la criminalité

« Cette annonce vient appuyer les villes qui fournissent des efforts soutenus dans la lutte contre la violence liée aux armes à feu pour assurer la sécurité de leurs citoyens. Rappelons que le 7 septembre dernier, j’ai uni ma voix à celles de la mairesse de Montréal et des maires de Québec, de Laval et de Gatineau afin de réclamer un engagement ferme des chefs de partis fédéraux dans la lutte contre le trafic des armes à feu. C’est donc favorablement que j’accueille cette annonce du gouvernement du Québec. J’en profite pour solliciter à nouveau l’appui du gouvernement fédéral dans ce dossier qui est de la responsabilité de tous les paliers de gouvernement. La sécurité doit être une priorité », a déclaré Sylvie Parent, mairesse de Longueuil.

« Le Service de police de l’agglomération de Longueuil est très heureux de cette annonce qui s’inscrit dans notre approche d’une police de concertation. Cette aide nous permettra de maintenir et de soutenir nos interventions sur le terrain et d’accentuer nos efforts, tant sur la répression que sur la prévention, afin de mieux anticiper l’émergence des groupes criminels et des gangs de rue, et ce, en collaboration avec nos partenaires du milieu », a expliqué le directeur du SPAL, Fady Dagher.

En 2020, Longueuil enregistrait un taux de criminalité non seulement inférieur à celui des années précédentes, mais aussi par rapport au reste du Québec et du Canada. La philosophie de la police de concertation du SPAL figure au cœur des solutions visant à maximiser les chances de déceler les risques de crises en faisant équipe avec les citoyens et les partenaires, en créant des ponts avec la communauté et en plaçant l’humain au cœur des interventions policières.