La Ville de Longueuil met sur pied un Bureau de l’environnement et du développement durable

Dans la continuité de son virage vert et en prévision de la réalisation de son plan de développement durable et de la préparation de son premier plan d'urbanisme prévus en 2012, la Ville de Longueuil annonce la création d'un Bureau de l'environnement et du développement durable afin d'assurer la coordination de ses grands projets environnementaux.

Relevant de la Direction de l'urbanisme et du développement durable, le Bureau assurera de plus la gestion des activités reliées à la conservation des milieux naturels, la coordination des projets spéciaux reliés à la mise en valeur de la zone agricole, la coordination du Plan directeur de gestion des matières résiduelles (PDGMR) et la gestion des cours d'eau municipaux et intermunicipaux sur le territoire de l'agglomération.

Bernard Bigras agira à titre de Chef de service du Bureau de l'environnement et du développement durable, pour une durée de trois ans. Élu en 1997 à la Chambre des communes, il a occupé pendant près de 14 ans les fonctions de porte-parole en matière d'environnement, de vice-président du Comité permanent de l'environnement et du développement durable et de président du caucus sur l'avenir du fleuve Saint-Laurent.

« L'impressionnant parcours professionnel de monsieur Bigras, ainsi que son expertise dans la gestion de dossiers environnementaux, tant sur la scène nationale qu'internationale, font de lui un candidat tout désigné pour remplir avec succès les nouvelles fonctions qui lui seront confiées au sein de l'administration de la Ville de Longueuil », a affirmé la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Bernard Bigras possède une expérience législative et internationale en matière de lutte aux changements climatiques et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En plus de sa participation à titre de conférencier dans plusieurs forums nationaux et internationaux, il faut souligner son apport et son implication dans plusieurs Conférences des parties sur les changements climatiques (COP), dont celle de 1997 qui mena à la signature du Protocole de Kyoto, et celle de 2009, qui conduit à l'accord de Copenhague. En 2010, un sondage Léger Marketing classe Bernard Bigras parmi les dix leaders les plus appréciés du Québec.