Des investissements majeurs qui consolident la vitalité de notre pôle aéronautique

À l'occasion de l'inauguration officielle du Centre technologique en aérospatiale (CTA) à l'École nationale d'aéronautique (ÉNA), la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, a salué la participation des gouvernements de Québec et d'Ottawa dans cet important projet de développement et a rappelé la place prépondérante qu'occupe Longueuil dans le développement aérospatial sur la scène nationale et internationale.

Ce nouveau centre, doté d'équipements à la fine pointe de la technologie, encouragera le développement, la recherche et le transfert des connaissances dans l'industrie aéronautique. Le CTA jouera également un rôle capital en matière d'avancées technologiques et d'innovation, en plus d'accroître la compétitivité des entreprises de chez nous.

« C'est une excellente nouvelle pour la vitalité de notre pôle aéronautique ! Je me réjouis de cette double annonce qui contribue non seulement au développement et à la croissance de notre agglomération, mais permet aussi de mettre en valeur nos installations de haute technologie et l'expertise d'une main-d'œuvre hautement spécialisée », a affirmé la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Rappelons que la Ville de Longueuil accueille sur son territoire de nombreuses institutions du milieu aéronautique, telles Pratt & Whitney, Héroux Devtek, l'Agence spatiale canadienne, l'aéroport de Saint Hubert et la plus importante école d'aérotechnique en Amérique du Nord, l'ÉNA. Véritable pôle de l'industrie aéronautique au Québec, le milieu de l'aérospatial à Longueuil représente près de 10 000 emplois et est le plus important moteur de développement économique de la Rive-Sud.