Longueuil se réjouit de la décision de Québec d’implanter un système léger sur rail (SLR) sur le pont Champlain

La mairesse de Longueuil et présidente du Réseau de transport de Longueuil (RTL), Caroline St-Hilaire, applaudit la décision du gouvernement du Québec aujourd'hui d'opter pour un système léger sur rail (SLR) comme mode de transport collectif sur le nouveau pont Champlain. Il s'agit selon elle du meilleur choix en matière d'environnement, d'aménagement urbain et de développement économique.

Le SLR étant mû par l'électricité, sa mise en service permettra de réduire les émissions de CO² tant en raison de l'élimination des autobus que par la substitution d'un grand nombre de déplacements de l'automobile vers le transport collectif.

« C'est une grande victoire pour la Rive-Sud, après 30 ans de lutte acharnée pour implanter un mode de transport collectif moderne sur le pont Champlain. Pas moins de 450 autobus circulent quotidiennement sur le pont à l'heure de pointe du matin, transportant plus de 20 000 usagers. L'implantation d'un SLR permettra de décongestionner le pont, qui est le plus achalandé au Canada, en plus d'améliorer la desserte pour tous les usagers du transport en commun », explique la mairesse de Longueuil et présidente du RTL.

Desserte améliorée

Le corridor Champlain est l'un des circuits de transport en commun les plus achalandés dans la région métropolitaine et on prévoit que le nombre d'usagers du transport collectif dans ce corridor est appelé à doubler d'ici 20 ans. La mise en place d'un SLR apportera une contribution significative aux efforts de renouveau urbain déployés actuellement sur la Rive-Sud. Elle favorisera également la densification du territoire.

« Nous sommes confiants qu'avec la création d'un bureau de projet du SLR annoncée aujourd'hui pour la réalisation du projet en 2021, et la mise sur pied récente du comité d'axe Taschereau, nous développerons des solutions qui permettront concrètement d'améliorer la desserte en transport en commun sur la Rive-Sud. D'autant plus que le ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, a donné l'assurance aujourd'hui que l'implantation d'un SLR n'excluait en rien le prolongement du métro de Longueuil, en raison des besoins criants en transport sur la Rive-Sud », soutient madame St-Hilaire.